Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

EUROPE

Aquarius : l'Italie convoque l'ambassadeur de France après les "leçons hypocrites" de Paris

© Ludovic Marin, AFP | Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a indiqué que l'Italie n'avait pas à recevoir de leçons "hypocrites" de la part de la France.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/06/2018

L'ambassadeur de France a été convoqué par le ministère italien des Affaires étrangères, mercredi, au lendemain des critiques de Paris sur la politique migratoire de Rome.

Le ministère italien des Affaires étrangères a convoqué, mercredi 13 juin, l'ambassadeur de France à Rome, après des déclarations jugées "surprenantes" de la part de la présidence française sur le sort de l'Aquarius, navire humanitaire en route vers l'Espagne avec 629 migrants à bord.

>> À lire : "L’Europe n’a plus les moyens de sanctionner l’Italie"

Emmanuel Macron avait dénoncé, mardi, une part de cynisme et d'irresponsabilité dans la décision du nouveau gouvernement populiste italien de ne pas accueillir le navire humanitaire Aquarius.

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a rétorqué que l'Italie n'avait pas à recevoir de leçons "hypocrites" de la part de la France qui "tourne le dos dès qu'il s'agit d'immigration".

De son côté, le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini a appelé, mercredi, le président français Emmanuel Macron à faire preuve de "générosité" dans l'accueil des migrants. Il a rappelé que la France s'était engagée à accueillir plus de 9 000 migrants arrivés ces dernières années en Italie mais qu'elle n'en avait accueilli que 640. Il a donc invité le chef de l'État français à "passer de la parole aux actes et à donner un signal de générosité" en accueillant ces migrants.

Il a par ailleurs estimé que sans "excuses officielles" de la France, il valait mieux annuler la rencontre prévue entre Emmanuel Macron et Giuseppe Conte, prévue vendredi.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a répondu que la France était "attachée au dialogue et à la coopération" avec l'Italie sur la gestion de la crise migratoire. "Nous sommes parfaitement conscients de la charge que la pression migratoire fait peser sur l'Italie et des efforts que ce pays fournit. Aucun des propos tenus par les autorités françaises n'a bien entendu remis cela en cause", a-t-il ajouté.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 13/06/2018

  • MIGRANTS

    L'Aquarius et ses 629 migrants finalement en route vers l'Espagne

    En savoir plus

  • MÉDITERRANÉE

    Migrants : l'Aquarius, un navire humanitaire pris dans la tempête européenne

    En savoir plus

  • FRANCE

    Aquarius : Macron finit par dénoncer l'attitude "irresponsable" de l'Italie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)