Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Mondial-2026: le comité marocain salue la victoire du trio USA/Canada/Mexique

© AFP | Le président de la Fifa, Gianni Infantino (d), annonce la victoire du trio USA/Canada/Mexique pour l'organisation du Mondial 2026, lors du congrès de l'organisation à Moscou, le 13 juin 2018

RABAT (AFP) - 

Le comité marocain a salué mercredi la victoire du trio USA/Canada/Mexique pour l'organisation du Mondial 2026, après le vote des délégués réunis en congrès à Moscou, à la veille de l'ouverture de la coupe du Monde 2018.

"Au 68e congrès @FIFAcom, les pays membres ont voté en faveur de la candidature nord-américaine, qui organisera la @FIFAWorldCup 2026. #Maroc2026 félicite @united2026 pour leur victoire", a souligné le comité de candidature marocain sur twitter.

Avec sa candidature "africaine", le Maroc a voulu croire jusqu'au bout à son "rêve" de devenir le deuxième pays du continent, après l?Afrique du Sud en 2010, à accueillir un Mondial. Mais le résultat du vote (65 voix pour le Maroc, 134 pour "United-2026") a été sans pitié.

Des médias marocains ont malgré tout salué la candidature "crédible" du dossier marocain, alors que d'autres ont évoqué une "douche froide". "J'ai ressenti de la tristesse au moment de l'annonce du vainqueur", a dit à l'AFP l'ancien international marocain Abdelkrim El Hadrioui.

"En même temps, je n'ai pas été surpris car le Maroc avait en face le géant américain, qui s'est mobilisé ces dernières semaines pour influer sur les votants", a poursuivi l'ancien joueur.

"Comme tous les Marocains, je ressens de la tristesse de la déception", a dit à l'AFP Said Belkhayat, qui a participé par quatre fois au dossier de candidature du Maroc pour l'organisation du Mondial.

Le ticket nord-américain, qui avait promis durant sa campagne d'organiser "la Coupe du monde la plus lucrative de l'histoire", sera chargé d'accueillir la première phase finale de Coupe du monde à 48 équipes. Pour le Maroc, il s'agit de son cinquième échec, après les revers de 1994, 1998, 2006 et 2010.

© 2018 AFP