Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Shenzhen, ancien port de pêche symbole du miracle économique chinois

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'Europe riposte aux droits de douane américains

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"7 minutes contre le Franc CFA" : des artistes se mobilisent

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La Grèce peut-elle couper le cordon financier avec l'UE sans danger ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Une choc du Time sur les séparations des familles de migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdogan menacé ?

En savoir plus

POLITIQUE

Migrants aux Etats-Unis : Trump recule sur la séparation des familles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

Rugby: les mêmes All Blacks contre le XV de France samedi

© AFP/Archives | Le Français Maxime Médard stoppé par les Néo-Zélandais Anton Lienert-Brown (g) et Ngani Laumape (d) lors du test-match entre les deux pays, le 9 juin 2018 à Auckland

AUCKLAND (AFP) - 

Le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande Steve Hansen a reconduit mercredi l'intégralité de l'équipe qui avait gagné contre le XV de France samedi dernier à Auckland (52-11), pour le deuxième test-match entre les deux nations samedi à Wellington.

"Dans la mesure où nous sommes dans une phase de travail de notre plan de jeu et de nos automatismes, il ne serait d'aucun bénéfice de changer le moindre joueur parmi les 23", titulaires comme remplaçants, a justifié Hansen, cité dans le communiqué de la Fédération néo-zélandaise.

Les trois frères Barrett, l'ouvreur Beauden, le deuxième ligne Scott et l'arrière Jordie, débuteront donc pour la deuxième fois ensemble avec le maillot à la Fougère argentée après être devenus à l'Eden Park le premier trio de frères à démarrer ensemble un match des All Blacks.

La troisième titularisation de Jordie (21 ans, 3 sél.), à l'arrière, pousse de nouveau Ben Smith sur une aile et relègue encore Damian McKenzie sur le banc. Auteur d'une bonne entrée en jeu à Auckland, ponctuée d'un essai, il couvrira les postes d'ouvreur et arrière, voire ailier.

Les deux piliers Karl Tu'inukuafe et Ofa Tuungafasi seront eux chargés d'apporter de nouveau leur puissance en cours de rencontre.

Tuungafasi a échappé à une suspension après son plaquage dangereux à l'Eden Park qui a occasionné une double fracture du crâne à l'ailier français Rémy Grosso, forfait pour le reste de la tournée.

Malgré la large victoire en ouverture, Hansen a estimé que les doubles champions du monde en titre avaient encore de nombreux progrès à accomplir.

"Même si nous sommes vraiment contents de notre fin de match le week-end dernier, nous sommes totalement conscients qu'il nous reste encore beaucoup de travail d'ici la fin de la série" a-t-il ainsi déclaré.

"Les Français auront tiré de la confiance de leurs 50 premières minutes (11-11 jusqu'à la 53e minute, NDLR) et viendront pour jouer samedi soir. Il faudra donc élever notre niveau d'un cran" a-t-il ajouté.

Le XV de départ: J. Barrett - B. Smith, Lienert-Brown, Crotty, R. Ioane - (o) B. Barrett, (m) A. Smith - Cane, L. Whitelock, Squire - S. Barrett, S. Whitelock (cap) - O. Franks, C. Taylor, Moody

Remplaçants: N. Harris, Tu'inukuafe, Tuungafasi, Fifita, A. Savea, Perenara, McKenzie, Laumape

© 2018 AFP