Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin qui ne fait pas l'unanimité

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Sénat argentin rejette la légalisation de l'avortement

En savoir plus

Une campagne de levée de fonds record pour Sorbonne Université

© AFP/Archives | L'entrée de l'université Paris-Sorbonne, le 10 octobre 2006

PARIS (AFP) - 

Sorbonne Université lance mercredi une vaste campagne de levées de fonds auprès du public, présentée comme la plus importante en Europe continentale pour une université: de l'argent pour "accélérer" des projets et non pas pour pallier un sous-financement de l'Etat.

L'établissement, né en janvier de la fusion des universités parisiennes Pierre-et-Marie-Curie (Paris-6) et Paris-Sorbonne (Paris-4), a pour objectif de recueillir 100 millions d'euros d'ici 2022, indique-t-il. La moitié a déjà été levée ces trois dernières années auprès de particuliers et surtout d'entreprises, au cours d'"une campagne silencieuse", déroulé normal de ce type de levées de fonds.

Sorbonne-Université n'est pas la première université française à lancer une telle campagne - Strasbourg par exemple l'a déjà fait - mais l'objectif fixé, de 100 millions d'euros, est le plus important jamais affiché par une université en Europe continentale, a-t-elle précisé.

Il est toutefois bien en-deçà des campagnes des grandes universités britanniques, qui ont développé ce type de dispositifs depuis 20 ans. Les championnes en la matière sont les universités américaines.

Cette levée de fonds "permet surtout à l'université d'accélérer un certain nombre de projets et ne vient pas se substituer à une subvention de l'Etat qui baisserait", prend-on le soin de préciser chez Sorbonne Université. L'établissement dispose d'un budget annuel de 656 millions d'euros, dont 488 millions de subventions de l'Etat et 168 millions de ressources propres (dont des partenariats avec des entreprises dans la recherche).

Les levées de fonds "s'ajoutent à notre budget", précise-t-on.

Les fonds recueillis sont destinés à des projets autour de thématiques jugées prioritaires, dont la transition environnementale, la santé de demain ou encore la ville intelligente.

Ils financent des bourses pour des étudiants issus de milieux défavorisés, des chaires, l'acquisition d'équipements, la rénovation de bâtiments ou de possessions (la grande bibliothèque du campus Pierre-et-Marie-Curie, la collection zoologique etc.).

La campagne, menée auprès des entreprises, des anciens étudiants et du grand public en général, est présidée par Thierry Breton, le PDG d'Atos, géant de l'informatique français.

© 2018 AFP