Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

France: la réforme ferroviaire définitivement adoptée

© AFP/Archives | L'Assemblée va voter définitivement mercredi, avant le Sénat jeudi

PARIS (AFP) - 

La réforme ferroviaire, au centre de la grève la plus longue des trente dernières années à la SNCF, a été définitivement adoptée jeudi par le Parlement.

Le Sénat l'a approuvée à l'occasion d'un vote ultime par 245 voix contre 82, moins de 24 heures après un vote très majoritaire à l'Assemblée nationale.

"La loi est votée, la grève ne sert plus à rien", a lancé le rapporteur Gérard Cornu (LR). "La continuer, c'est affaiblir la grève, c'est la banaliser", a-t-il ajouté. "Le Parlement a beaucoup écouté les syndicats. La loi est votée, il faut cesser la grève".

"La loi est définitivement votée, elle va donc s'appliquer", a déclaré de son côté la ministre des Transports Elisabeth Borne. "D'autres négociations vont désormais s'ouvrir, à la fois au niveau de la branche, et je réunirai les partenaires sociaux demain pour qu'ils puissent s'engager dans cette discussion, et au niveau de l'entreprise elle-même", a-t-elle dit.

Les groupes CRCE (à majorité communiste) et socialiste ont voté contre. "Nous votons contre ce pacte ferroviaire agité comme un trophée par tous les tenants de l'ultra-libéralisme", a déclaré la présidente du CRCE Eliane Assassi.

Olivier Jacquin (PS) a donné rendez-vous au gouvernement pour les prochaines étapes de la réforme, en particulier la publication des ordonnances, l'assurant que son groupe serait "très vigilant".

En revanche les sénateurs LR, centristes, RDSE, LREM et Indépendants ont voté pour la réforme.

© 2018 AFP