Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Mondial-2018: Portugal-Espagne, "du grand spectacle", juge Santos

© AFP | Le sélectionneur portugais Fernando Santos en conférence de presse le 14 juin 2018 à Sotchi

SOTCHI (RUSSIE) (AFP) - 

Portugal-Espagne est un "grand classique" et leurs retrouvailles vendredi au Mondial-2018 promettent "du grand spectacle", s'est réjoui jeudi le sélectionneur portugais Fernando Santos, refusant d'imaginer que la "Roja" puisse être perturbée par son brusque changement de sélectionneur après le limogeage de Julen Lopetegui.

- L'affiche: "Une grande fête du football" -

Fernando Santos: "C'est un grand classique du football. Nous sommes deux pays qui avons beaucoup en commun, avec une frontière commune. Nous sommes voisins et nous avons chacun une équipe de grande qualité qui jouera pour gagner, qui croit en ses capacités. L'Espagne est un adversaire extraordinaire, avec des qualités extraordinaires. C'est le genre de match qu'on peut appeler +clasico+. L'Espagne est une équipe consolidée et je pense pas qu'ils aient changé du jour au lendemain. Nous allons tenir compte des forces et des faiblesses de cette équipe, car il n'y a pas d'équipe parfaite. Nous ne voulons pas être arrogants mais nous sommes plein d'espoirs. (...) Je ne sais pas si ce sera le meilleur match de la phase de poules mais ce sera un grand match, dans un beau stade rempli. C'est loin du Portugal mais beaucoup de supporters ont fait le voyage et ce sera du grand spectacle. Ce sera un match génial, une grande fête du football et j'espère que le Portugal gagnera."

- L'affaire Lopetegui: "Peut-être même positif" -

Santos: "Ils ont tout de même un très grand entraîneur en la personne de Fernando Hierro. Je ne sais pas ce qui arrivera concrètement, quels joueurs ils aligneront, mais ils vont faire un tournoi extraordinaire. Moi, je vais faire mon travail, comme toujours. Pour le reste, cela m'importe peu, l'important c'est le match. L'Espagne va essayer de gagner et pense pouvoir gagner, mais elle affrontera un adversaire qui pense aussi pouvoir gagner."

Joao Moutinho: "Je ne pense pas que ce sera négatif, ce sera peut-être même positif. L'équipe espagnole s'est très bien préparée pendant des semaines et ce changement (de sélectionneur) ne va pas changer grand-chose à son style de jeu. Ils vont rester fidèles à leurs principes. C'est une équipe très forte, très unie et ce sera un grand défi."

- La crise au Sporting: "Nous restons concentrés" -

Moutinho: "Toutes ces histoires ne vont influer sur aucune des deux équipes. Nous restons concentrés, unis et seul le match nous préoccupe. Nous sommes concentrés sur la manière d'atteindre nos objectifs dans ce Mondial et nous ne regardons pas ce qui se passe dans les autres équipes, ce qui se passe en dehors du groupe. Nous sommes focalisés et nous connaissons la responsabilité qui est la nôtre."

- La star Ronaldo: "Il se sent très bien" -

Santos: "C'est un capitaine extraordinaire, un joueur extraordinaire et décisif en tant que capitaine, sur et en dehors du terrain, et notamment à l'entraînement. Mais plus important que lui ou moi, il y a l'équipe. Il se sent très bien avant ce match et il sait que nous sommes avant tout un groupe."

Propos recueillis en conférences de presse.

© 2018 AFP