Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : l'eau coule à nouveau des robinets à Bouaké

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Élections anticipées en Turquie : Erdogan est-il toujours l'homme fort du pays ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Devenir Français, mode d'emploi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

À la découverte du sanctuaire Pélagos en Méditerranée

En savoir plus

TECH 24

Handigamer : le jeu vidéo pour tous

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidence Macron : l'avalanche de réformes

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Métamorphoses du monde : le multilatéralisme menacé

En savoir plus

FOCUS

Footballers binationaux : le choix du drapeau

En savoir plus

#ActuElles

Roxanne Varza : "C’est le moment pour les femmes de s’investir dans le numérique"

En savoir plus

Une surveillante prise en otage par un détenu à Villenauxe-la-Grande, dans l'Aube

© AFP/Archives | Entrée de la prison Villenauxe-la-Grande, en juin 2017

PARIS (AFP) - 

Un détenu, incarcéré pour des faits de droit commun sans lien avec le terrorisme, a pris en otage une surveillante jeudi matin au centre pénitentiaire de Villenauxe-la-Grande (Aube), a indiqué la Direction de l'Administration pénitentiaire (DAP).

La prise d'otage a débuté vers 08H30. Les équipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris) de Paris et Strasbourg, habilitées à intervenir dans ces situations en prison, sont arrivées sur place vers 10H00.

Selon des sources syndicales, le détenu serait âgé d'une vingtaine d'années et porteur d'une arme blanche. Selon une source proche du dossier, il serait armé d'une fourchette et réclame son transfert dans une autre prison.

Selon une autre source proche du dossier, ce détenu était "libérable en juillet" mais avait vu son maintien en détention prolongé "à la suite d'une mise à l'écrou pour une nouvelle peine".

La DAP a de son côté simplement confirmé à ce stade que le détenu avait été condamné en correctionnelle, pour des faits de vols selon une source pénitentiaire. Il "n'est pas incarcéré pour faits de terrorisme, ni suivi au titre de la radicalisation", a précisé la DAP.

"Le climat en détention est décrit comme calme", a encore indiqué la DAP, précisant qu'une cellule de crise avait été activée à la DAP ainsi qu'au sein de l'établissement.

© 2018 AFP