Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Nicaragua : la fuite en avant d'Ortega

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Mines en Guyane : le projet Montagne d'or "inacceptable" pour les autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Troll"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Après la victoire des Bleus, "comment entretenir la flamme ?"

En savoir plus

Mondial-2018: un bijou de Coutinho offre l'avantage au Brésil à la mi-temps

© AFP | Le Brésilien Philippe Coutinho ouvre le score contre la Suisse au Mondial, le 17 juin 2018 à Rostov

ROSTOV-SUR-LE-DON (RUSSIE) (AFP) - 

Une frappe somptueuse dans la lucarne, signée Philippe Coutinho, a donné au Brésil un logique avantage (1-0) à la mi-temps contre la Suisse, dimanche à Rostov-sur-le-Don pour l'entrée en lice de la Seleçao de Neymar dans le Mondial-2018.

Les yeux du monde étaient rivés sur Neymar, titulaire comme prévu bien que son sélectionneur Tite avait indiqué qu'il n'était "pas à 100%". Pourtant, ce n'est pas l'ancien Barcelonais qui a trouvé la faille dans la défense helvète, mais bien le nouveau: Philippe Coutinho.

D'une magnifique frappe décroisée dans la lucarne, après un dégagement moyen de Steven Zuber de la tête, l'ancien milieu offensif de Liverpool a ouvert le score à la 20e minute.

Le Brésil arrive remonté en Russie, avec le naufrage de Belo Horizonte (défaite 7-1 contre l'Allemagne en demi-finale du Mondial-2014) à faire oublier, et espère montrer, au contraire des champions du monde allemands surpris par le Mexique plus tôt (1-0), que la Seleçao sera au rendez-vous dès les premiers duels du Mondial-2018.

© 2018 AFP