Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Helsinki : Et Trump céda à Poutine...

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival d'Avignon : les questions de genre sur le devant de la scène

En savoir plus

FOCUS

Le bois de chêne menacé en France ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Mondial-2018 : la sacre des Bleus profite à la Française des Jeux

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

FOCUS

Malgré les accusations de corruption et le blocus, le Qatar tient à son Mondial-2022

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Coupe du monde 2018 : la France affrontera la Croatie en finale

En savoir plus

SPORT

Le Sénégal et son attaque de feu à l'assaut de la Coupe du monde

© Alexander Nemenov, AFP | Le Sénégal débute sa Coupe du monde contre la Pologne, mardi 19 juin, à Moscou.

Vidéo par Xavier CHEMISSEUR

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/06/2018

Rapides, vifs, précis et sans pitié. Les attaquants sénégalais, emmenés par Sadio Mané, entament leur mondial contre la Pologne mardi, à Moscou. Pour s'imposer, les Lions de la Teranga misent énormément sur leur impressionnante ligne d'attaque.

Lors du tirage au sort de la phase de groupes de la Coupe du monde de football 2018, les observateurs avaient qualifié le groupe H de poule homogène. À première vue, le Sénégal, qui devra affronter sur le sol russe la Pologne de Robert Lewandowski, la Colombie de James Rodriguez et le Japon de Shinji Kagawa, avait évité un gros poisson du football mondial.

Une aubaine pour les hommes du très ambitieux Aliou Cissé, à la tête des Lions de la Teranga depuis 2015. L'ancien capitaine emblématique de la sélection avait mené les siens jusqu'en quart de finale du Mondial-2002.

Pour réitérer l'exploit de 2002, les Sénégalais parient sur leur impressionnante armada offensive, qui offre plusieurs options susceptibles de dynamiter les défenses adverses. Sur les 23 joueurs convoqués par Aliou Cissé, huit d’entre eux sont des attaquants, contre sept défenseurs, dont le roc napolitain Kalidou Koulibaly, et cinq milieux.

En tête d’affiche se trouve la star de la sélection Sadio Mané, le flamboyant attaquant de Liverpool, buteur lors de la finale de la Ligue des champions, perdue face au Real Madrid. Ses raids répétés, l’explosivité de ses accélérations et la précision de ses frappes ont fait des ravages cette saison en Premier League. Les supporteurs sénégalais espèrent voir flamber en Russie celui que la rumeur envoie avec insistance du côté du Real Madrid.

Deux Rennais à l’attaque

À ses côtés, le dribbleur fou monégasque Keita Baldé, capable de jouer dans l’axe ou sur les ailes, qui reste sur une première saison honnête en France (23 matches, 8 buts, 5 passes décisives). Formé au sein du centre de formation du FC Barcelone, La Masia, il a, à 23 ans, l’occasion de faire étalage de tout son talent, entrevu notamment en Serie A, lorsqu’il jouait à la Lazio de Rome.

Le meilleur buteur de cette sélection (16 réalisations), est nul autre que l’ancien lillois Moussa Sow, champion de France en 2011. Pensionnaire de Bursaspor, en Turquie, il n’a guère brillé cette saison et va devoir batailler pour gagner sa place, tant la concurrence est rude pour les avant-postes.

Car les Lions de la Teranga disposent également dans leurs rangs de Mame Biram Diouf, l’attaquant polyvalent de Stoke City, qui malgré la relégation de son club reste convoité par plusieurs équipes de Premier League.

Puissant et véloce, Mbaye Niang, l’attaquant du Torino, qui a joué pour l’équipe de France espoirs avant d’opter pour la patrie de ses parents, est également de la partie. Formé à Caen, passé par l’AC Milan, Montpellier et le Genoa, il n’a toujours pas confirmé toutes les promesses entrevues au début de sa carrière.

Le Sénégal compte également sur ses deux Rennais, l’ailier supersonique Ismaïla Sarr, acheté à prix d’or l’été dernier par le club breton, et le buteur à sang-froid Diafra Sakho, arrivé cet hiver en provenance de West Ham. Ils seront en concurrence avec une des révélations de la saison en Ligue 1, le renard des surfaces amiénois Moussa Konaté, auteur de 13 buts pour sa première expérience à ce niveau.

Première publication : 19/06/2018

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : le Brésil de Neymar tenu en échec par la Suisse

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : tenante du titre, l’Allemagne tombe d’entrée face au Mexique

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : au forceps, les Bleus décrochent un succès crucial contre l'Australie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)