Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Google à l'amende pour "abus de position dominante" : les leçons du cas Microsoft

En savoir plus

LE DÉBAT

Nicaragua : la fuite en avant d'Ortega

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

L'hôtel Lutetia rouvrira le 12 juillet après quatre ans de travaux

© AFP/Archives | Les travaux de rénovation de la cour intérieure de l'hôtel Lutetia à Paris, le 12 mai 2016

PARIS (AFP) - 

Le Lutetia, emblématique hôtel art déco parisien fermé en 2014 pour sa première cure de jouvence depuis sa construction en 1910, rouvrira le 12 juillet, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

Les travaux dirigés par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, auront duré quatre ans pour un coût d'environ 200 millions d'euros.

"Le pari est gagné. Le Lutetia n'a pas perdu son âme", a estimé son directeur général, Jean-Luc Cousty, auprès de l'AFP.

"C'est le grand travail réalisé par l'architecte Jean-Michel Wilmotte: arriver à la fois à créer un hôtel contemporain et sublimer tout ce qui était historique, ce qui pouvait être ressorti et restauré comme des fresques dans le restaurant et la réception", résume-t-il.

L'hôtel de sept étages situé Rive gauche, qui a abrité les services de renseignement allemands pendant l'occupation puis les déportés de retour des camps, a été racheté par le groupe israélien Alrov, en 2010.

M. Cousty évoque "le lien émotionnel très fort avec cet hôtel: de par son histoire, il a été un hôpital, il a connu la présence du contre-espionnage allemand, puis à la libération l'hôtel a accueilli tous les réfugiés des camps".

Et il souligne que le Lutetia a "aussi été le lieu de rendez-vous de la Lost Generation, de tous ces écrivains américains qui venaient à Paris".

Les 233 chambres que l'hôtel comptait à sa fermeture en 2014 ont laissé place à 184 chambres et suites, selon le communiqué.

"Nous avons fermé en tant que quatre étoiles, et nous avons lancé le processus pour obtenir la cinquième étoile. Et on rouvre donc en intégrant à la fois les critères 5 étoiles et les critères Palace, pour ne pas faire ça en deux temps", indique Jean-Luc Cousty.

Dix hôtels parisiens bénéficient actuellement de cette distinction Palace.

Nombre de palaces parisiens ont mené de profonds travaux de rénovation ces dernières années: le Ritz a rouvert en juin 2016 et l'hôtel de Crillon en juillet 2017, tous deux après quatre ans de travaux.

© 2018 AFP