Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Nicaragua : la fuite en avant d'Ortega

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Paul Sanchez est revenu" et "Fleuve noir" : noir, c'est noir

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël, "État-nation du peuple juif" : un projet de loi controversé

En savoir plus

FOCUS

Pour trouver un emploi, les jeunes Chinoises passent sous le bistouri

En savoir plus

FACE À FACE

Mondial-2018 : une victoire pour les Bleus... et Emmanuel Macron ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Michel Sidibé : "On a une crise au niveau de la prévention" du sida

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Mines en Guyane : le projet Montagne d'or "inacceptable" pour les autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Donald Troll"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Après la victoire des Bleus, "comment entretenir la flamme ?"

En savoir plus

La cote de popularité d'Emmanuel Macron baisse en juin

© AFP/Archives | Le président Emmanuel Macron, le 5 juin 2018 à Clairefontaine-en-Yvelines

PARIS (AFP) - 

La cote de popularité du Président de la République a baissé en un mois, passant de 41% de "satisfaits" en mai à 40% en juin, selon un sondage Ifop paru dans le Journal du Dimanche.

La cote d'Emmanuel Macron retrouve en juin son niveau le plus bas, déjà atteint en août 2017 (40% de satisfaits). Elle était à son sommet il y a un an, en juin 2017, avec 64% de satisfaits.

En juin, 58% des personnes interrogées se sont dites "mécontentes" du Président de la république contre 57% en mai. 2% ne se prononcent pas.

La cote du Premier ministre s'effrite de 45% de satisfaits en mai à 42% en juin (-3), tandis que 54% des personnes interrogées se disent "mécontentes" en juin (+4) contre 50% en mai.

La cote d'Edouard Philippe avait atteint ses plus hauts niveaux en juin 2017 (64% de satisfaits) et en juillet de la même année (56%). Elle est à son plus bas niveau en juin 2018 depuis sa prise de fonction, avec 42% de satisfaits et 54% de mécontents.

Sondage réalisé par internet et par téléphone du 15 au 23 juin 2018 auprès d'un échantillon de 1.963 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

mpf/cbn

© 2018 AFP