Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taysir Batniji : "Mes cousins palestiniens exilés aux États-Unis se sentent Américains"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les Vénézuéliens face à l’hyperinflation

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La Grèce, ses blessures fermées, et celles qui restent ouvertes"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

SPORT

Cyclisme : blanchi par l'UCI, Chris Froome pourra participer au Tour de France

© Lik Benies, AFP (archives) | "Je suis ravi que l'UCI m'ait blanchi", a réagi Chris Froome, quatre fois vainqueur sur le Tour de France.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/07/2018

À cinq jours du départ de la Grande Boucle, Christopher Froome a été blanchi par l'Union cycliste internationale à la suite d'un contrôle antidopage anormal en septembre 2017. Le cycliste britannique pourra bien prendre le départ du Tour de France.

Christopher Froome pourra finalement prendre le départ du Tour de France, vendredi 6 juillet. Le Britannique, qui avait été récusé par les organisateurs de la Grande Boucle, a été lavé de tout soupçon, lundi 2 juillet, par l'Union cycliste internationale (UCI), qui a décidé de "clore la procédure" sur le contrôle antidopage anormal subi en septembre 2017 sur la Vuelta. L'Agence mondiale antidopage a admis le 28 juin que ce taux excessif de salbutamol ne constituait pas un contrôle positif.

Dans la foulée, le directeur du Tour, Christian Prudhomme, a indiqué à l'AFP que le quadruple vainqueur de l'épreuve était de nouveau le bienvenu sur la ligne de départ.

"Je suis ravi que l'UCI m'ait blanchi. Cette décision est évidemment importante pour moi et l'équipe, mais c'est aussi un moment important pour le cyclisme", a déclaré la quadruple lauréat du Tour de France (2013, 2015, 2016, 2017), affirmant qu'il "n'avait jamais douté" de l'issue de la procédure, "pour la simple raison que j'ai toujours su que je n'avais rien fait de mal".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 02/07/2018

  • CYCLISME

    Tour de France 2018 : l’Alpe d’Huez et les pavés du Nord au programme

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Cyclisme : un contrôle antidopage anormal pour Chris Froome sur le Tour d'Espagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)