Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Affaire Benalla : l'Élysée au coeur de la tempête

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bianca Jagger : "Ortega a trahi la révolution sandiniste" au Nicaragua

En savoir plus

LE DÉBAT

Turquie : quelles libertés après l'état d'urgence ?

En savoir plus

POLITIQUE

Soupçons d'Ingérence russe : l'étrange volte-face de Donald Trump

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Pascal Pavageau : "Vous ne pouvez pas avoir raison tout seul, tout le temps"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Donald Trump : la volte-face

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Ant-man et la Guêpe" : un Marvel au féminin

En savoir plus

FOCUS

Espagne : dans l'enfer des exploitations de fraises

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ortega Basta"

En savoir plus

Afrique

Somalie : le ministère de la Sécurité visé par une attaque des Shebab

© Stuart Price, AFP | Images d'illustration.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/07/2018

Deux explosions suivies d'une fusillade ont visé samedi matin le ministère somalien de la Sécurité dans la capitale Mogadiscio, selon la police. L'attaque, qui a fait au moins 5 morts, a été revendiquée par les insurgés islamistes shebab.

Un attentat-suicide à la voiture piégée a fait 13 blessés samedi 7 juillet aux abords du palais présidentiel de Mogadiscio, en Somalie, et une deuxième explosion s'est produite ensuite près d'un commissariat du même secteur, rapportent la police et les services de secours somaliens.

"Il y a eu deux explosions visant l'enceinte du ministère de la Sécurité intérieure près du Parlement", a précisé le commandant de police Ibrahim Mohamed, ajoutant que des coups de feu avaient suivi les explosions initiales.

"Nous avons confirmé la mort de cinq civils et avons plus de dix blessés, a-t-il dit.

Selon l'officier de police, quatre attaquants ont également été tués. Un autre membre des services de sécurité a précisé que le commando comprenait trois tireurs et un kamikaze.

Dans un communiqué publié sur un site web jihadiste, les Shebab, un groupe armé affilié à Al-Qaïda, ont revendiqué l'attaque.

Les Shebab ont juré la perte du gouvernement fédéral, soutenu par la communauté internationale et les 20 000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom). Chassés de Mogadiscio en 2011, ils ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, y compris dans la capitale somalienne.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 07/07/2018

  • SOMALIE

    Somalie : Mogadiscio ensanglantée par un double-attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • SOMALIE

    Somalie : les Shebab revendiquent les nouveaux attentats meurtriers à Mogadiscio

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)