Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Mondial-2018 : la sacre des Bleus profite à la Française des Jeux

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

FOCUS

Malgré les accusations de corruption et le blocus, le Qatar tient à son Mondial-2022

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Coupe du monde 2018 : la France affrontera la Croatie en finale

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Trump et Poutine ont rendez-vous à Helsinki

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Assouplissement quantitatif : l'arme lourde des banques centrales

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Les Bleus champions du monde : "Un bonheur éternel"

En savoir plus

SPORT

Mondial-2018 : la Croatie met fin au rêve anglais et rejoint les Bleus en finale

© Alexander Nemenov, AFP | La Croatie affrontera la France en finale de la Coupe du monde 2018.

Vidéo par Xavier CHEMISSEUR

Texte par Yann BUXEDA , envoyé spécial France 24 au stade Loujniki de Moscou (Russie).

Dernière modification : 12/07/2018

Au terme d’une demi-finale longtemps indécise, la Croatie est venue à bout de l’Angleterre en prolongations (2-1 ap). Modric et ses coéquipiers ont ainsi gagné le droit de disputer le titre mondial face aux Bleus, dimanche 15 juillet.

Qui aurait pu prédire, il y a tout juste un mois, que la poussive Croatie des éliminatoires irait jusqu'en finale de la Coupe du monde 2018. À l’automne 2017, Mandzukic et ses Flamboyants avaient anonymement validé leur billet pour le mondial russe en dominant la Grèce en barrage, après avoir terminé deuxième de groupe derrière une surprenante Islande.

La surprise est désormais toute croate, puisque ce sont eux qui tenteront d’aller chercher leur tout premier titre mondial, dimanche 15 juillet, face à France. Après les Danois puis les Russes, ce sont cette fois les Anglais qui ont fait les frais de cet incroyable caractère. Une énorme frustration pour les hommes de Gareth Southgate, qui avaient pourtant totalement dominé les débats jusqu’à l’heure de jeu, avant de finir par plier et rompre dans une indécise prolongation (2-1 ap).

Avant qu’elle ne se transforme en cauchemar, la soirée anglaise avait pourtant idéalement débuté. Il n’avait pas fallu attendre longtemps pour que le bouillant kop anglais, déjà bien mis en jambes par un avant-match plutôt festif, ne laisse exploser sa joie. À la possession de balle outrancière des Croates en tout début de rencontre, les Anglais ont répondu avec l’arme fatale de ce Mondial-2018 : un coup de pied arrêté. Trippier, plein axe à une grosse vingtaine de mètres, a nettoyé la lucarne de Subasic d’un maître coup franc que le portier monégasque n’a pu qu’accompagner du regard (0-1, 5e).

Flamboyants cramés…

Un coup du sort précoce qui a naturellement conditionné le reste d’un premier acte pas franchement emballant. Devant au score, les Anglais ont reculé en bloc, repoussé les timides assauts croates et joué à fond leurs chances en contre. Et ce sont eux qui se sont montrés les plus dangereux. Maguire, sollicité de la tête au quart d’heure de jeu, a vu le ballon flirter avec le poteau gauche de Subasic (14e), avant que Kane n’ait par deux fois l’opportunité de porter un grand coup au suspense. Servie dans la surface, la star des Three Lions a d’abord perdu son duel avec Subasic avant d’envoyer un second ballon directement sur le poteau (30e).

En manque total d’inspiration durant la première demi-heure, malgré une tentative lointaine de Perisic, les Croates ont bien fini par mettre un peu à l’épreuve la défense anglaise et son portier avant la pause. Deux frappes signées Rebic (32e) puis Vrsaljko (43e) qui n’ont toutefois pas généré le moindre frisson dans les tribunes. À l’exception d’une percée de Mandzukic bien stoppée par Young dans la surface (33e), les supporters anglais ont d’ailleurs passé une première période franchement tranquille. Tout au plus ont-ils pu manifester un peu de déception lorsque Lingard a lui aussi manqué l’occasion de s’illustrer en ratant le cadre alors qu’il avait hérité du ballon sans pression aux 18 mètres (36e).

La Croatie qualifiée pour la première finale de son histoire

… et Trois Lions endormis

Menés, bousculés, les Croates n’ont absolument pas profité de la pause pour se remettre les idées en place. Au retour des vestiaires, et sans avoir rien changé à une tactique pourtant totalement défaillante, ils ont continué à traîner leur peine aux abords de la surface anglaise. Vingt minutes absolument soporifiques qui ont endormi les 78 011 spectateurs d’un stade Loujniki plein à craquer, mais aussi la défense anglaise.

Perisic, d’une belle frappe à l’entrée de la surface, a eu la courtoisie de tirer un coup de semonce (65e), mais la sieste de l’arrière-garde anglaise était trop profonde. Et c’est l’attaquant de l’Inter Milan qui s’est chargé de punir cette apathie quelques minutes plus tard, en prenant de vitesse Walker sur un centre anodin dans la boîte, avant de fusiller Pickford à bout portant (69e, 1-1).  

Le patient croate

Un sursaut qui a fini d’asseoir le scénario que beaucoup prédisaient avant la rencontre : 90 minutes ne seraient pas suffisantes pour départager les deux sélections. Même la boulette de Pickford, redevenu l’espace d’un instant un "gardien anglais" en ratant totalement une sortie au poing, n’a pas suffi à faire basculer le match, puisque Perisic a fait cadeau de la gonfle à ses supporters au lieu d’accrocher le cadre, rajoutant au spectacle une demi-heure de supplément (83e).

Au coup de sifflet de M. Çakir, les Croates avaient très probablement en tête les deux séances de tirs aux buts précédentes, qui leur avaient permis de passer in extremis en huitièmes puis en quarts. Mais cette fois, ils ont su plier l’affaire un peu plus tôt. Alerté à l’entrée des six mètres, Mandzukic a enfin réglé la mire et trouvé les filets de Pickford d’une reprise en première intention (2-1, 109e). De quoi faire chavirer de bonheur le kop à damier, plomber l’ambiance dans le virage d’en face, et surtout offrir aux hommes de Zlatko Dalic une toute première finale en grande compétition. Ce sera face aux Bleus, le dimanche 15 juillet, au lendemain d'une rencontre pour la troisième place entre la Belgique et l'Angleterre.

 

Première publication : 11/07/2018

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : victorieux face aux Belges, les Bleus s’offrent une finale

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : Hugo Lloris, le retour en grâce

    En savoir plus

  • MONDIAL-2018

    Mondial-2018 : Didier Deschamps, "la gagne à tout prix"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)