Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde : Les bleus champions du monde : une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Nouvelle loi fondamentale en Israël : "Un coup dur pour les minorités"

En savoir plus

REPORTERS

Maracaibo, miroir de tous les maux du Venezuela

En savoir plus

FOCUS

Le couteau, nouvelle arme de prédilection des gangs londoniens

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Tournée africaine de Xi Jinping : la Chine toujours plus présente sur le sol africain

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Affaire Benalla : l'Élysée au cœur de la tempête

En savoir plus

Asie - pacifique

Pakistan : attentat-suicide meurtrier contre une réunion électorale à Peshawar

© Abdul Majeed, AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/07/2018

Au moins 13 personnes ont été tuées mardi à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, à la suite d'un attentat-suicide qui visait une réunion électorale d'un parti opposé aux Taliban. L'attaque n'a pas été revendiquée pour l'instant.

À deux semaines des législatives, un nouvel attentat a ensanglanté le Pakistan. Au moins 13 personnes, dont un influent homme politique local, ont été tuées dans la soirée de mardi 10 juillet dans un attentat-suicide contre une réunion électorale à Peshawar, dans le nord-ouest du pays. Une cinquantaine de personnes ont également été blessées.

L'attentat a été perpétré lors d'une réunion du Awami National Party (ANP), formation qui a déjà été la cible de représailles de militants islamistes pour avoir manifesté son opposition à des groupes comme les Taliban. Un peu plus tôt, un porte-parole militaire avait admis que des menaces planaient sur la campagne pour les législatives du 25 juillet.

"D'après les premiers éléments de l'enquête, c'était une attaque-suicide dont Haroon Bilour était la cible", a indiqué à l'AFP Shafqat Malik, un responsable de la police en faisant référence à un des candidats du Awami National Party aux élections.

Tué avant de s'adresser à ses partisans

Un autre haut responsable de la police, Kaukab Farooqi, a confirmé que Haroon Bilour avait été tué dans cette attaque. Selon la police, l'explosion est survenue au moment où l'homme politique s'apprêtait à s'adresser à quelque 200 partisans.

Haroon Bilour appartenait à une influente famille politique de la province de Khyber-Pakhtunkhwa dont Peshawar est la capitale. Son père, Bashir Bilour, également un homme politique connu, avait été tué dans un attentat-suicide en 2012.

"J'ai perdu conscience après l'explosion. La dernière chose que j'ai vue, c'est une grosse boule de feu", a déclaré à l'AFP Sartaj Khan, un partisan de l'ANP blessé au jambes.

L'attentat n'a pas été immédiatement revendiqué.

Peshawar, une porte d'entrée vers les régions tribales en proie à des troubles a été ces dernières années le théâtre de plusieurs attentats visant hommes politiques, rassemblements religieux, forces de l'ordre et même des écoles.

Avec AFP

Première publication : 11/07/2018

  • PAKISTAN

    Le ministre pakistanais de l'Intérieur Ahsan Iqbal blessé lors d'une attaque

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Corruption : l'ex-Premier ministre pakistanais Sharif banni à vie de la politique

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Pakistan : le Nobel de la paix Malala Yousafzai "très heureuse" d'être de retour dans son pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)