Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Le Pape François s'engage pour lutter contre la pédophilie

En savoir plus

FOCUS

Vénézuela : à Caracas, certains quartiers vivent dans la nostalgie des années Chavez

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dans les coulisses du Studio Harcourt

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Finance verte : "Ce n'est pas un problème d'argent mais de projets"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Notre maison brûle, et nous regardons ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle malienne : la Cour constitutionnelle valide la victoire d'IBK

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise Grecque : 8 ans après, Athènes tourne la page des plans d'aide

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taysir Batniji : "Mes cousins palestiniens exilés aux États-Unis se sentent Américains"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les Vénézuéliens face à l’hyperinflation

En savoir plus

Dieselgate: l'Allemagne prépare un rappel des modèles Porsche Panamera

© AFP/Archives | Un actionnaire passe devant une Porsche Panamera à Suttgart en Allemagne le 30 mai 2017

BERLIN (AFP) - 

Les autorités allemandes comptent ordonner le rappel obligatoire des Porsche Panamera, ces voitures de luxe étant à leur tour soupçonnées d'être équipées de logiciels dissimulant leurs niveaux réels d'émissions polluantes, indique samedi l'hebdomadaire der Spiegel.

"L'agence fédérale de l'automobile (KBA) imposera prochainement un rappel obligatoire des Porsche Panamera après la découverte d'une manipulation des systèmes de purification des gaz d?échappements conduisant à une augmentation des missions d'oxyde d'azote (NOx) émis", révèle der Spiegel à propos de ces modèles qui coutent neufs plus de 100.000 euros.

Les autorités allemandes avait déjà ordonné en mai le rappel de 60.000 voitures Porsche équipées de logiciels "non autorisés". Deux modèles emblématiques du constructeur allemand étaient concernés : 53.000 Macan et 6.750 Cayenne (4,2 litres V8) en Europe. En 2017, 22.000 Porsche Cayenne motorisation 3 litres TDI avait aussi du être ramenées chez les concessionnaires.

Volkswagen, maison-mère de Porsche, a reconnu à l'automne 2015 avoir équipé 11 millions de ses voitures diesel d'un logiciel capable de fausser le résultat des tests antipollution et dissimulant des émissions dépassant parfois jusqu'à 40 fois les normes autorisées.

En avril, un dirigeant de Porsche a été incarcéré en Allemagne dans le cadre du scandale, après plusieurs perquisitions - les premières chez la marque haut de gamme - dans le cadre d'une enquête pour "fraude" menée parallèlement aux autres investigations contre Volkswagen et sa marque Audi.

Selon les journaux allemands Bild et Automobilwoche, il s'agit de Jörg Kerner, ex-responsable des moteurs de Porsche.

En raison du scandale, Porsche ne propose actuellement plus de voitures diesel à la vente.

© 2018 AFP