Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Open Arms débarque à Majorque avec une migrante miraculée et deux cadavres

© AFP | Josepha, une Camerounaise survivante d'un naufrage au large de la Libye, est débarquée sur une civière du bateau de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms, le 21 juillet 2018 à Palma de Majorque, aux Iles Baléares

PALMA (ESPAGNE) (AFP) - 

Deux bateaux de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms sont arrivés à Palma de Majorque samedi matin avec une migrante miraculée et les cadavres d'une femme et d'un petit garçon récupérés mardi au large de la Libye.

L'Open Arms et l'Astral ont accosté dans le port de la capitale de l'archipel des Baléares, escortés par un bateau de la Garde civile, vers 07H15 GMT, a constaté l'AFP.

La survivante du naufrage, une Camerounaise de 40 ans prénomée Josepha, avait été retrouvée en hypothermie avec une autre femme et un petit garçon morts depuis peu sur les restes d'un canot pneumatique au large de la Libye.

Un corbillard est venu récupérer les deux corps dans la matinée, tandis que Josepha a été prise en charge par une équipe de la Croix-Rouge espagnole, a constaté un photographe de l'AFP.

C'est pour assurer "sa protection" et "son entière liberté pour témoigner" que l'ONG a choisi mercredi de mettre le cap vers l'Espagne, alors que l'Italie s'était dite disposée à faire débarquer la survivante - mais pas les corps - à Catane (Sicile).

L'ONG a accusé les garde-côtes libyens d'avoir secouru les autres migrants à bord du canot et abandonné à leur sort les deux femmes et le petit garçon.

Les garde-côtes libyens ont expliqué avoir secouru 165 migrants sur un canot dans la même zone dans la nuit de lundi à mardi, mais démentent avoir laissé quiconque à bord.

Après le débarquement à Palma, l'ONG espagnole a indiqué qu'elle retournerait au large de la Libye pour poursuivre sa mission.

Une conférence de presse de Proactiva Open Arms est prévue à 12H30 (10H30 GMT) à Palma avec notamment le fondateur de l'ONG Oscar Camps et la star du basket espagnol Marc Gasol qui a participé au sauvetage.

© 2018 AFP