Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Escrime: journée noire pour les Bleus aux Mondiaux en Chine

© AFP | Les championnats du monde d'escrime 2018, se déroulent à Wuxi dans l'est de la Chine, du 19 au 27 juillet 2018

PARIS (AFP) - 

A l'image du sabreur Vincent Anstett, médaillé de bronze en 2017 mais éliminé dès les 16es de finale, les Français engagés dimanche dans les tableaux principaux d'épée dames et sabres messieurs des Mondiaux-2018 de Wuxi (Chine), ont connu une journée décevante.

Anstett (8e), meilleur espoir de médaille de la journée, s'est incliné contre le Coréen Kim Jun-ho (15-12), pourtant moins bien classé que lui (22e).

La meilleure performance française de la journée est signée par l'épéiste Coralis Vitalis, 20e mondiale, qui a atteint les quarts de finale où elle a été éliminée par l'Américaine Courtney Hurley (13e), 15-10.

Auriane Mallo, Laurence Epée et Marie-Florence Candassamy, championnes d'Europe en titre d'épée par équipe avec Vitalis, ont toutes été éliminées, successivement par les N.1, N.2 et N.4 mondiales.

Du côté des sabreurs français, Tom Seitz s'est incliné contre son compatriote Boladé Apithy, qui a à son tour perdu contre le Hongrois Aron Szilagyi, N.5 mondial. Maxence Lambert a lui aussi été défait, par l'Italien Luca Curatoli.

Les meilleures chances de médailles individuelles pour la suite de la compétition des Bleus sont attendues à partir de lundi, notamment en la personne de l'épéiste Yannick Borel (6e mondial et triple champion d'Europe en titre) et de la fleurettiste Ysaora Thibus (7e mondiale et médaillée de bronze aux Mondiaux-2017).

Mardi, les sabreuses Cécilia Berder (2e mondiale, vice-championne d'Europe et médaillée de bronze aux Mondiaux-2017) et Manon Brunet (N.7 et 4e aux JO-2016 de Rio) peuvent également viser un podium. Chez les fleurettistes messieurs, Erwann Le Pechoux (N.12) ou Jérémy Cadot (18e et en bronze aux championnats d'Europe 2017) peuvent espérer un résultat.

© 2018 AFP