Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

SPORT

Tour de France : Arnaud Démare gagne le sprint, Thomas toujours en jaune

© Jeff Pachoud, AFP | Arnaud Démare s'impose pour la première fois sur le Tour 2018, jeudi 26 juillet à Pau.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2018

Le Picard de 26 ans s'est imposé au sprint sur la 18e étape du Tour de France, jeudi, à Pau, devant un autre Français, Christophe Laporte. Le haut du classement, toujours mené par le Gallois Geraint Thomas, reste inchangé.

Arnaud Démare ouvre son compteur. Le coureur de Groupama-FDJ a signé, jeudi 26 juillet, le troisième succès français du Tour de France 2018, après les deux victoires de Julian Alaphilippe. Le Français de 26 ans s'était déjà imposé dans le Tour l'an passé à Vittel.

Derrière Démare et Laporte, le Norvégien Alexander Kristoff a pris la troisième place. Le champion du monde, le Slovaque Peter Sagan, s'est classé huitième, au lendemain de sa chute dans la descente d'Azet.

"Un super travail enfin récompensé"

"Je suis très content, un super travail d'équipe enfin récompensé", a déclaré le cycliste français au micro de France 24. En grande difficulté dans les étapes de montagne, le Picard a conclu le travail de Groupama-FDJ qui a muselé l'échappée du jour, lancée dès le départ par cinq coureurs.

"Je ne me suis pas battu pour rien, je n'ai rien lâché en montagne et aujourd'hui ça paye", a -t-il également ajouté à l'AFP. "J'ai pensé à Greipel", a ajouté Démare à propos du coureur allemand qui l'avait mis en cause dans l'étape précédente en le soupçonnant d'avoir été aidé sur la dernière montée. Le Français compte 50 victoires à son palmarès. Champion du monde espoirs en 2011, il a notamment gagné Milan-Sanremo en 2016.

Deux anciens vainqueurs de Paris-Roubaix, le Néerlandais Niki Terpstra et l'Australien Mathew Hayman, le Français Thomas Boudat, le Belge Guillaume Va Keirlsbuck et l'Australien Luke Durbridge ont roulé fort sans parvenir à posséder plus de deux minutes d'avance.

Quintana chute

Les échappés ont été rejoints à 17 kilomètres de la conclusion de cette étape de 171 kilomètres, sous une forte chaleur.

En cours d'étape, le Colombien Nairo Quintana a chuté, en même temps que le Britannique Adam Yates. Le vainqueur de l'étape du col du Portet a repris place ensuite dans le peloton.

Vendredi, la 19e étape franchit les derniers cols pyrénéens entre Lourdes et Laruns sur un parcours de 200,5 kilomètres. Après l'Aspin et le Tourmalet, l'Aubisque est la dernière difficulté jusqu'au sommet situé à 20 kilomètres de l'arrivée jugée au bas de la descente.

Avec AFP

Première publication : 26/07/2018

  • CYCLISME

    Tour de France : Quintana vainqueur au Portet, Thomas seul leader de la Sky

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France : le Français Julian Alaphilippe décroche une deuxième victoire d’étape

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Insultes, accrochage, rivalité : le malaise autour de l'équipe Sky sur le Tour de France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)