Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

FRANCE 24

Les maillots bretons de l'équipe de France ne seront pas livrés

© DR | Capture d'écran du site Breizh Club (Détail)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/07/2018

Accusée de concurrence déloyale, Breizh Club, petite entreprise de prêt-à-porter basée en Bretagne, ne pourra honorer ses commandes de maillot de foot à deux étoiles, qui faisait un tabac depuis la victoire des Bleus au mondial.

C’est avec le dessin d’une mouette écrasée que la petite entreprise Breizh Club a annoncé la nouvelle, jeudi 26 juillet, à ses clients. La PME de Rennes ne va pas pouvoir livrer ses maillots de foot à deux étoiles détourné à la sauce bretonne.

"Malheureusement, c'est avec une grande tristesse et une déception immense que nous sommes au regret de vous annoncer que nous ne serons pas en mesure d'honorer vos commandes", a écrit l'entreprise sur sa page Facebook.

"Nous avons bien essayé de nous battre mais nous n'avons, malheureusement pas les ressources nécessaires pour faire le poids, sans risquer de mettre en péril tout le travail fourni depuis 2 ans", ajoute Breizh. La PME fondée en 2016 par deux jeunes entrepreneurs se dit en effet accusée de "concurrence déloyale/parasitisme économique, par beaucoup beaucoup plus grands que nous".

Par ce message, Breizh Club pourrait faire référence à l’équipementier officiel de l’équipe de France Nike qui n’aurait peut-être pas apprécié la reprise du maillot des Bleus. Contactés par l'AFP, la Fédération française de football (FFF) et Nike n'ont pas donné suite. La dirigeante de l'entreprise n'a pas non plus voulu faire de commentaire, ajoutant même ne souhaiter "aucun relais médiatique" à cette affaire.

Le maillot, appelé "Breizhizou", affichait une ressemblance avec le maillot de l'équipe de France version 1998 (lui même hommage au maillot de 1984). Il était revisité à la sauce bretonne : un goéland affublé d'un bonnet rouge remplace le coq emblématique, posé sur un cadre où la FFF (Fédération française de football) est remplacée par un BZH [pour Breizh]… et surtout les fameuses deux étoiles surplombent le logo.

L'entreprise, qui a vendu 250 t-shirts en une journée après le mondial, a assuré qu'elle rembourserait "intégralement dans les meilleurs délais" les commandes non honorées.

Le maillot officiel, vendu 140 euros l'unité et fabriqué en Thaïlande, ne sera pas disponible avant la mi-août. Selon le Journal du dimanche, il coûte moins de 3 euros à produire.

Première publication : 30/07/2018

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : Bleus mis à part, les tops et les flops de la Coupe du monde

    En savoir plus

  • MONDIAL-2018

    Mondial-2018 : suivez notre édition spéciale sur le retour des Bleus en France

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Mondial-2018 : quatre membres des "Pussy Riot" condamnés à 15 jours de prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)