Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

EUROPE

Prostitution, trafic de migrants : la face cachée du Mondial en Russie

© France 24 | Des migrants venus en Russie via le système des Fan ID.

Vidéo par Elena VOLOCHINE

Texte par Elena VOLOCHINE

Dernière modification : 30/07/2018

Les Fan ID, qui ont permis de simplifier l'entrée des supporters de football en Russie lors du Mondial, ont aussi engendré des dérives. Prostitution, passage de migrants, le système a profité aux réseaux de trafic d'êtres humains. Et cela dure.

Si, de l’avis général, la bonne organisation de la Coupe du monde de football en Russie a été saluée, le dispositif des Fan ID a toutefois révélé ses failles. Ce système, qui a permis de simplifier l'entrée des supporters de football sur le sol russe, a aussi engendré des dérives, alimentant le trafic de prostitution et de migrants. Et le problème perdure. Un reportage d’Elena Volochine.

Première publication : 30/07/2018

  • #METOO

    #Metoofoot : des femmes témoignent d'agressions lors des célébrations du Mondial

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : Bleus mis à part, les tops et les flops de la Coupe du monde

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Mondial-2018 : quatre membres des "Pussy Riot" condamnés à 15 jours de prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)