Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

EUROPE

L'Aquarius reprend ses missions de sauvetage en mer

© Boris Horvat, AFP | Le bateau à la coque orange et blanche ne veut pas renoncer à ses missions de sauvetage de migrants en mer et reprend ses activités.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/08/2018

Un mois après les avoir suspendues, l'Aquarius reprend ses missions de sauvetage en mer, a annoncé mardi, SOS Méditerranée. En juin, le navire s'était vu refuser l'accès aux ports de Malte et d'Italie avec 630 migrants à bord.

"Rien ne fera renoncer" l'Aquarius à ses missions de sauvetage de migrants, a prévenu mardi 31 juillet, Francis Vallat, président de SOS Méditerrannée France, qui affrète aux côtés de Médecins sans frontières le navire.

Le bateau s'apprête à reprendre la mer, après avoir été en juin au cœur d'une polémique européenne, à la suite du refus de Malte et de l'Italie de lui ouvrir leurs ports.

>> À voir sur InfoMigrants : Ainsi sauvait l'Aquarius, dix jours à bord d'un navire humanitaire

L'Aquarius quittera à 18 h le port de Marseille où il était en escale technique depuis un mois pour reprendre ses missions de sauvetage au large de la Libye "avec le même engagement" et prêt "à parer à tout événement", a insisté Francis Vallat.

SOS Méditerranée "ne débarquera pas de rescapés dans les ports libyens", a rappelé l'ONG qui a profité de l'escale pour procéder à des améliorations techniques – augmentation du stockage de nourriture, amélioration des sanitaires, traitement des déchets pour éviter les épidémies – tirant les leçons de son errance début juin.

L'escale à Marseille a été vécue comme "extrêmement longue" par les militants, alors que "sept fois plus de morts" ont été recensés au mois de juin en Méditerranée par rapport à l'année dernière, soit 721 personnes, "du fait de l'absence des navires des ONG", ont relevé les deux associations.

Refus de Malte et de l'Italie

Dans la nuit du 9 au 10 juin, l'Aquarius, avec 630 migrants à bord, s'était vu refuser l'accès à Malte et en Italie, le nouveau ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini,issu de l'extrême droite, ayant refusé d'ouvrir ses ports au bateau. L'odyssée du navire s'était achevée le 17 juin dans le port espagnol de Valence, après une proposition d'accueil du nouveau président du gouvernement espagnol, le social-démocrate Pedro Sanchez.

Le droit maritime qui prévoit que "tout navire se doit de porter assistance à toute personne en danger sans autre considération est un principe non négociable" ont insisté SOS Méditerranée et Médecins sans frontières.

Depuis son départ du port de Marseille en février 2016, l'Aquarius a sauvé 29 318 hommes, femmes et enfants de la noyade, dont 2 979 depuis le 1er janvier 2018, précise dans un communiqué SOS Méditerranée, selon qui depuis quatre ans, au moins 15 000 hommes, femmes et enfants sont morts noyés en Méditerranée en tentant la traversée sur des embarcations de fortune.

Avec AFP

Première publication : 01/08/2018

  • CRISE MIGRATOIRE

    La moitié des migrants de l'Aquarius veut demander l'asile en France

    En savoir plus

  • MÉDITERRANÉE

    Après une semaine d'errance, les migrants de l'Aquarius sont arrivés en Espagne

    En savoir plus

  • FRANCE

    La France a proposé d'accueillir, sous conditions, des migrants de l'Aquarius

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)