Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Afrique

RD Congo : Joseph Kabila ne briguera pas un nouveau mandat présidentiel

© Junior Kannah, AFP | Joseph Kabila, lors de son discours sur l'état de la nation au parlement, le 19 juilet 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/08/2018

Joseph Kabila, le président de la République démocratique du Congo (RDC), ne sera pas candidat lors de l'élection présidentielle prévue au mois de décembre, a annoncé un porte-parole mercredi.

Joseph Kabila, le président de la République démocratique du Congo (RDC), a renoncé à se présenter à présidentielle prévue au mois de décembre. C'est l'ancien ministre de l'Intérieur Emmanuel Ramazani Shadary qui sera le candidat de la coalition au pouvoir, a indiqué mercredi 8 août devant la presse  le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

L'annonce met fin à des années de spéculations  : Joseph Kabila ne briguera pas un troisième mandat, conformément à la Constitution, qui fixe un maximum de deux mandats.

Parmi les possibles dauphins circulaient les noms de l'ex-Premier ministre Augustin Matata Ponyo, du directeur de cabinet de Joseph Kabila, Néhémie Mwilanya Wilonja, et du président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku.

C'est la première fois dans l'histoire politique de la République démocratique du Congo, qu'un président choisi un "dauphin''. Les transitions y ont souvent été violentes en 1965, en 1997 et en 2001, année où Joseph Kabila a succédé à son père Laurent-Désiré Kabila, assassiné.

L'opposant Félix Tshisekedi a déposé sa  candidature mardi. Deux autres adversaires du président Kabila ont fait de même les jours précédents : l'ex-chef rebelle Jean-Pierre Bemba et l'ex-président de l'Assemblée nationale Vital Kamerhe. Tous trois envisagent à terme une candidature unique de l'opposition pour cette élection présidentielle à un tour.

Avec AFP

Première publication : 08/08/2018

  • RD CONGO

    RD Congo : Kabila fait durer le suspense sur sa candidature à la présidentielle

    En savoir plus

  • RD CONGO

    RD Congo : l'opposant Moïse Katumbi de nouveau bloqué à la frontière

    En savoir plus

  • RD CONGO

    La RD Congo confrontée à une nouvelle épidémie d'Ebola

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)