Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La lutte sans fin des peuples autochtones

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"La liberté de la presse vous appartient"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Mille et un kebabs : à chaque pays ses secrets !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

En Italie, l'effondrement du "pont malade"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Capitalisme addictif : l'empire du désir

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Tunisie, l'égalité entre hommes et femmes dans l'héritage ne fait pas l'unanimité"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Il faut empêcher Assad de se refaire une virginité sur la scène internationale"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Slimane Dazi : le livre "Indigène de la nation" est un acte politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Brésil sous le choc après la mort d'une femme battue

En savoir plus

Marseille: Dimitri Payet marque le premier but de la saison sur penalty grâce à la VAR

© AFP | Dimitri Payet (d) marque le premier but de la saison pour Marseille lors de la réception de Toulouse le 10 août 2018

MARSEILLE (AFP) - 

Dimitri Payet (Olympique de Marseille) a marqué à la 45e minute du match contre Toulouse le premier but de la saison 2018-2019 de Ligue 1, à la suite d'un penalty ayant été accordé après consultation de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR).

L'arbitre Ruddy Buquet, à la suite d'une tête de Valère Germain contrée par le bras de Kelvin Amian, le défenseur toulousain, dans la surface, a été alerté par les responsables de la VAR, au bord du terrain, alors qu'il venait de siffler un corner.

Payet, le capitaine de l'OM, qui avait raté le Mondial-2018 sur blessure, a alors pris son temps pour ajuster Baptiste Reynet, le gardien du TFC, et marquer son 68e but en 352 matches de Ligue 1.

La VAR était utilisée pour la première fois en Ligue 1. Elle avait déjà été employée la saison dernière dans les championnats d'Italie et d'Allemagne. Son usage est limité à quatre cas de figure: but validé ou non, penalty sifflé ou non, carton rouge direct, erreur sur l'identité d'un joueur sanctionné.

Au Mondial russe, la VAR a été largement employée pendant la phase de groupes, puis très peu dans les matches à élimination directe jusqu'à la finale (France-Croatie 4-2) et le penalty octroyé aux Bleus, transformé par Antoine Griezmann.

© 2018 AFP