Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Amériques

"Le pays n'a jamais été aussi divisé pour une élection présidentielle"

© France 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/11/2012

Pour ce scrutin présidentiel, tous les regards étaient tournés vers les États indécis, dont la Virginie qui compte 13 grands électeurs. France24.com s'est rendu à Waynesboro, ville industrielle de l'État, pour prendre le pouls à la sortie des urnes.

Waynesboro est une ville industrielle de Virginie qui compte 20 000 habitants. En 2008, McCain s'était imposé dans cette ville en récoltant 62 % des voix contre 37 % pour Barack Obama.

Dévolu au candidat républicain depuis 1968, l'État avait, en 2008, majoritairement voté pour Obama et les 13 grands électeurs de l'État lui avaient permis de devenir le 44e président des États-Unis.

Dans cet État, les électeurs ont tendance à voter pour le camp républicain mais restent, à l'image de la nation, profondément divisés entre Obama et Romney.

France24.com s'est rendu dans un des bureaux de vote de Waynesboro, installé dans une bibliothèque, pour tenter de prendre le pouls à la sortie des urnes. 

Velma.

Velma

En tant qu'officielle [chargée de superviser le bureau de vote], je ne peux pas dire pour qui j'ai voté. Mais je constate que jamais le pays n'avait été aussi divisé. La participation a été très importante cette année à Waynesboro, du jamais vu.

 

Ashley

Comme en 2008, j'ai voté pour Obama. Je travaille dans le domaine de la santé et je veux que la réforme de l'assurance-maladie ne soit pas annulée. Si Obama perd, je déménage. Non, je plaisante.

Harvey

Je vote Obama car je trouve que la situation s'est améliorée ces quatre dernières années. J'ai toujours vécu en Virginie, j'ai vu cet État basculer à gauche. Mais ça va être serré cette année, nous pourrions bien être la Floride de 2 000, l'État décisif.
 

Jacquie.

Jacquie

Je n'aime aucun des deux candidats, mais j'ai voté pour Romney, c'est le moins mauvais. Je ne suis liée à aucun parti, si Hillary Clinton s'était présentée, j'aurais voté pour elle. La seule bonne chose qu'ait faite Obama, c'est de donner confiance à la communauté afro-américaine.

 

 

Randa

J'ai voté pour Romney alors que j'avais voté pour Obama en 2008. On a vraiment besoin d'un nouveau changement, le président m'a beaucoup déçue.

Jerry

J'ai 54 ans et c'est la première fois que je vote. Un de mes amis m'a dit d'aller voter, et j'ai choisi Romney parce que j'ai l'impression qu'on a besoin de changement. Peut-être qu'il sera pire qu'Obama, mais je suis prêt à prendre le risque.

James

Je suis un indépendant, mais j'ai voté pour Romney et j'avais voté McCain en 2008. Obama n'a rien fait ces quatre dernières années pour la classe moyenne. Obamacare (la réforme de santé portée par le président, ndlr), ça craint. Et je n'ai pas peur de le dire.

India

J'ai voté pour Obama parce qu'il travaille dur pour nous sortir de ce bazar. Il a besoin d'un peu plus de temps, c'est tout. Si les gens pouvaient arrêter de s'opposer à tout ce qu'il essaye de faire, peut-être qu'on s'en sortirait plus vite. 

Carrie.

Carrie

Je soutiens Obama, surtout pour ses positions sur les questions de société. Mais je suis aussi satisfaite de sa politique économique, il mérite d'être président quatre ans de plus. Au sein de ma famille et de mes amis, c'est du 50-50. 

 

Première publication : 07/11/2012

  • LIVEBLOGGING

    Barack Obama : "Le meilleur reste à venir pour les États-Unis"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    "J'ai encore quelques heures pour convaincre ma femme de voter Romney"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    En Floride, Obama peut-il perdre le "vote juif" ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)