Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

LE DÉBAT

Grève générale contre Maduro : où va le Venezuela ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Grève générale contre Maduro : où va le Venezuela ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 04/08/2011

Députés : qui fait l’Assemblée buissonnière ?

Presse française, JEUDI 4 AOUT. Qui sont les mauvais élèves de l’Assemblée nationale ? 101 députés absentéistes mis à l’amende…A voir aussi : Hosni Moubarak couché devant ses juges… Et aussi : Des ovnis dans le ciel français… Et enfin : La guerre des post-it fait rage dans les quartiers d’affaires…

 Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

 
      A la une de la presse française, bien sur le procès d’Hosni Moubarak. Et ce que les quotidiens retiennent c’est cette image, de l’ex-raïs, allongé sur une civière derrière les barreaux de sa cage qui fait par exemple la une de Libération. Moubarak couché face à ses juges nous dit Libération : La figure du vieux fauve,encagé et exhibé. Ce qu’on y voit : un vieil homme débarrassé des miracles cosmétiques du maquillage et de la teinture à cheveux. Mais son apparition sur une civière dans le box des accusés pourrait faire sourire et apitoyer ceux qui auraient tôt fait d’oublier que ce grabataire a couché son peuple pendant près de trente ans. Une espèce particulière de «comique» de situation qui, y compris auprès des Egyptiens, pourrait relativiser tout effet d’exorcisme.
Libération qui se pose la question : Comment juger les dictateurs ? La question s’est posé nous rappelle le journal, pour Saddam Hussein, seul précédent d’un dictateur arabe devant rendre des comptes. Ce dernier cas a été un échec, le procès de la machine de terreur baasiste n’a jamais eu lieu. Le procès qui s’est ouvert hier montre déjà des limites. Il se concentre seulement sur les événements de janvier et février, sans tenter de faire la lumière sur trois décennies de répression. D’où le risque, là aussi, de manquer une occasion historique, quel que soit, par ailleurs,le verdict final.
La problématique se pose dans les mêmes termes en Tunisie,même si Ben Ali, réfugié avec son épouse, Leila Trabelsi, en Arabie Saoudite,est jugé par contumace.
 
Même analyse dans les pages L’Humanité. Qualifié d’historique, ce procès reste celui d’un homme et de ses complices et non celui du système qu’il a incarné et qui est resté en l’état, déplore le quotidien…
Le Figaro en tire la même analyse. Le journal qui lui aussi met en une cette photo de Moubarak derrière les grilles. Il est difficile de trouver un équilibre entre épuration, réforme et nécessaire continuité de l’appareil de l’Etat commente Olivier Roy, spécialiste du monde arabe, dans les colonnes du journal.
Mais malgré tous ses manques, ce procès marque une rupture avec une certaine culture politique locale qui assurait l’impunité aux dictateurs. En général, dans le monde Arabe comme en Afrique, les chefs d’Etat, après avoir été renversés, sont tués ou contraints de s’exiler. Maintenant, ils sont conduits devant un tribunal.
 
         A la une de la presse internationale également, le rapport du collectif Regards Citoyens sur l'absentéisme de nos députés…Ils seraient en tout 101, à l'Assemblée nationale, sur les 577 députés a être absents plus de deux fois par mois en commission le mercredi matin. Des cancres selon France Soir. Selon le nouveau règlement de l'Assemblée, ils peuvent se voir infliger une retenue financière de 25% de l'indemnité de fonction ce qui représente 355 euros.Le collectif «Regards citoyens» a fait les calculs : 101 députés sur un total de 577 auraient été mis à l’amende, les montants allant de 355 à près de 5.000 euros. Pour la session 2010-2011, c'est le député UMP des Hauts-de-Seine Patrick Balkany qui remporterait la palme de l'absentéisme. Il n'aurait été présent à aucune des 33 réunions de commissions auxquelles il devait assister. Un mal qui touche indifféremment la droite et la gauche puisque juste derrière lui dans le classement on trouve le député socialiste du Nord Michel Delebarre qui totalise 30 absences et son collègue de Saône-et-Loire, Arnaud Montebourg. Dans tous les cas, la publication de ces sanctions semble avoir un impact positif sur l’absentéisme. Ainsi, seuls 36% des députés épinglés cette année l'ont été l'année dernière.
 
      Ces dernières semaines, les observations d’objets volants lumineux étranges se sont multipliées. Météorites, avions ou lanternes volantes : « On en a pas fini avec les ovnis » nous dit Le Parisien/Aujourd’hui en France. Le 19 juillet dernier, c’est une boule de feu qui a été vue et filmée en Bretagne : il s’agissait d’un météorite qui entrait dans l’atmosphère. A Toulouse, cette semaine, plusieurs personnes ont vu un objet vert avec une traînée blanche ou jaune, et entendu une détonation dans le ciel. L'agence spatiale française enquête mais les témoins interrogés par La Dépêche du midi sont catégorique : ce n’était pas un avion !!! Selon Le Parisien, ces observations sont assez fréquentes dans le ciel. La plupart ont d’ailleurs une cause rationnelle et sont assez facilement identifiables. Mais un cas sur cinq reste inexplicable.
 
       En région parisienne en levant le nez au ciel vous pouvez également voire des apparitions. Elles sont colorées et fleurissent sur les fenêtres des bureaux… Des personnages composés de post-it fluos inspiré des jeux vidéos…que l’on peut voir dans les pages du Parisien qui titre « La guerre des post-it est déclarée ». Parce que c’est bien une bataille que se livre les différentes entreprises. C’est à qui reproduira le plus grand et le plus beau des héros. Ca a commencé chez Ubisoft à Montreuil et depuis le début de l’été tous les quartiers d’affaires s’y mettent. Vous pouvez voir d’autres exemples dans les pages des Inrocks et sur leur site internet. Mais une question se pose tout de même : pendant que les salariés collent leurs post-it : qui travaille ? D’où la conclusion des Inrocks : « A la fin de la Post-it war, un vainqueur : nos yeux ; un perdant : la productivité. »
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier. NB : Cette page n’est ni un blog, ni un article, mais un aperçu du travail de préparation de la chronique vidéo ci-dessus.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Aude SOUFI

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/07/2017 REVUE-DE-PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce?"

Au menu de la presse française vendredi, l'état de grâce d'Emmanuel Macron fragilisé par le "psychodrame Villiers" et menacé par les projets de loi bientôt en discussion à...

En savoir plus

20/07/2017 États-Unis

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

Au menu de cette revue de presse internationale du jeudi 20 juillet : les révélations du Washington Post sur les changements de stratégie de l'administration Trump en Syrie, mais...

En savoir plus

20/07/2017 Agriculture

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

Au menu de la presse française ce jeudi 20 juillet, la désapprobation générale vis-à-vis d'Emmanuel Macron après la démission du général Pierre de Villiers, la lettre testament...

En savoir plus

19/07/2017 Jérusalem

"Le 'hand spinner' vu comme une menace" en Russie

Dans cette revue de presse internationale du 19 juillet, le "dîner secret" entre Donald Trump et Vladimir Poutine a bien eu lieu en marge du G20. Faut-il des portiques détecteurs...

En savoir plus

19/07/2017 Revue de presse française

Un an après sa mort, "Adama, c'est d'abord une victime"

À la une de la presse française de ce 19 juillet, un triste anniversaire, celui de la disparition d'Adama Traoré, emporté il y a un an par une asphyxie peu après son...

En savoir plus