Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

Hortefeux : "Si le président prend de bonnes initiatives pour les collectivités, nous le dirons"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"La bataille des sexes" : l’égalité homme-femme en jeu

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le sort incertain des militaires transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement américain tente de bloquer la fusion AT&T - Warner Bros

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La chancelière chancelle"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Allemagne : le crépuscule d'Angela Merkel ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Robert Mugabe lâché par son parti

En savoir plus

LE DÉBAT

Allemagne : fin du règne pour l'indéboulonnable Merkel ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 10/06/2011

Menaces sur deux sites PSA

Presse française, VENDREDI 10 JUIN. A la une de la presse française, l’inquiétude autour du site de PSA Peugeot-Citroën d’Aulnay-sous-Bois… Selon une note interne, il pourrait fermer ses portes à l’horizon 2014. A voir aussi : Ségolène Royal s’invite à la table ronde de Nicolas Sarkozy… Et aussi : Un Français sur trois flirte au bureau…

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
       Le document était une note interne et n’était donc pas destinée à être rendue publique mais depuis qu’elle a été révélé par la CGT, l’affaire fait grand bruit. La direction du groupe PSA Peugeot-Citroën envisagerait la fermeture du site d'Aulnay-sous-Bois et de Sevelnord à Hourdain. C’est à la Une du Figaro économie : PSA : deux usines françaises en sursis
L’objectif pour le groupe : améliorer la rentabilité et la compétitivité des sites du groupe à l'horizon 2020… Aulnay et Sevel Nord sont décrits dans cette note comme des sites «éloignés des critères d’excellence» du groupe, en termes de logistique, «d’environnement urbain» et de «coûts sociaux».
 
Une information qui fait également la une du Monde L’usine Peugeot-Citroen d’Aulnay menacée et des Echos PSA : menace sur l’un des grands sites français.
 
Le site d’Aulnay-sous-bois emploie 3600 salariés. 6200 emplois sont menacés souligne le quotidien économique.
Un projet que la CGT qualifie de « tsunami social ». C’est également l’avis de L’Humanité qui titre Complot contre l’emploi.
 
 
Mais ce document de travail date d’il y a plus d’un an, ce n’est plus d’actualité, affirme la direction.
Il n’empêche : les salariés sont inquiets. Et ils ne sont pas les seuls à prendre l’affaire au sérieux. Le gouvernement aussi… Philippe Varin, le patron du groupe, a été convoqué jeudi soir à Bercy par le ministre de l’Industrie, Éric Besson, pour un «tête-à-tête».
Les deux hommes se sont entretenus pendant une quarantaine de minutes.
 
 
       A la une de la presse française également ce vendredi. Le déplacement de Nicolas Sarkozy ce jeudi en Charente…
Un déplacement dans l’un des départements les plus touchés par le manque d’eau. Le chef de l’Etat venait présenter son plan de soutien aux exploitants victimes de la sécheresse. D’où ce jeu de mots à la une de Métro Sarkozy arrose les agriculteurs.
 
Nicolas Sarkozy a annoncé que l'Etat verserait 200 millions d'euros au Fonds national de garantie contre les calamités agricoles pour permettre le versement d'avances d'indemnisation dès septembre. Les agriculteurs seront exonérés de taxes sur le foncier non bâti, une mesure estimée à 300 millions d'euros…
 
Mais ce qui a retenu l’attention de la presse ce sont moins les annonces qu’il y a fait que l’invitée surprise. Ségolène Royal… Elle n’avait pas été invitée par l'Élysée à la table ronde qui mais elle avait fait savoir la veille qu'elle avait bien l'intention de s'imposer.
« Depuis la mise hors circuit de Dominique Strauss-Kahn, Ségolène Royal est à l'affût de la moindre occasion de faire parler d'elle. » écrit le quotidien.
Hors de question de se laisser distancer par le duo Hollande-Aubry, systématiquement donnés par les sondages comme les deux favoris de la primaire socialiste.
Le temps presse, et la candidate aux primaires doit recourir aux coups d'éclat.
Du coup elle s’est invitée… Le Parisien la qualifie même de « Reine de l’incruste ». Parce que ce n’est pas la première fois qu’elle procède de la sorte. Assise au premier rang, a finalement été invitée en fin de réunion par le président de la République à prendre la parole et présenter ses propositions.
Elle a été huée par une petite partie des quelque 1500 personnes venues écouter la table ronde. Nicolas Sarkozy a eu beau jeu de leur demander aussitôt de se taire. Jouant la carte de la courtoisie mais aussi de l’ironie…
 
«Si j'étais dans une situation inverse, je suis certain qu'avec votre tolérance bien connue vous me donneriez la parole aussi», a-t-il dit à l'adresse de son ancienne adversaire.
«J'ai gardé un très bon souvenir de ma rencontre avec Ségolène Royal à la télévision en 2007», a glissé, plein d'ironie, Nicolas Sarkozy à propos de son ancienne rivale de l'entre-deux-tours, qui, de l'avis des Français, n'était pas sortie gagnante de ce face-à-face.
 
 
      La présidentielle qui est bien sûr au cœur des préoccupations du chef de l’Etat. LA priorité de l’Elysée dit même Libération qui titre Comment Sarkozy prépare 2012. Un comité de pilotage très actif, quelques hommes clés et des thèmes de campagne moins clivant qu’en 2007.
Dans l’entourage de Nicolas Sarkozy,on croit à sa victoire….
D’autant que sa popularité remonte depuis deux mois après pas mal de chutes spectaculaires.
 
 
       Un Français sur trois flirte(ou plus) au bureau… C’est ce que nous apprend la Tribune ce matin. Selon cet article, les salariés français considèrent le lieu de travail comme propice aux rapprochements.
La Tribune se base sur un sondage OpinionWay pour les éditions Tissot. Sellon cette étude, près d'un tiers des Français (31%) disent avoir eu une relation amoureuse au travail.
La même proportion d'hommes et de femmes (31%) disent avoir eu une telle relation Les personnes qui font cet aveu sont les plus nombreuses (35%) dans la tranche d'âge des 35-49 ans et plus, alors qu'elles sont les moins nombreuses dans celle des 18-24 ans (22%).
Et la productivité n’en est pas pour autant amoindrie : 55% considèrent qu'être amoureux a un impact positif sur leur efficacité dans leur activité.
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier. NB : Cette page n’est ni un blog, ni un article, mais un aperçu du travail de préparation de la chronique vidéo ci-dessus.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

Par Aude SOUFI

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/11/2017 Allemagne

"Chancelière ch. partenaire, et plus si affinités"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 21 novembre, les réactions à la crise politique en Allemagne. Un communiqué de l’agence russe de météorologie reconnaissant...

En savoir plus

21/11/2017 Revue de presse française

"La chancelière chancelle"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 21 novembre, la réaction à la crise politique en Allemagne. Ses conséquences pour l’Europe, et pour le projet de refondation de...

En savoir plus

20/11/2017 sécurité

"Mugabe veut mourir sur scène"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 20 novembre, le refus de Robert Mugabe de quitter le pouvoir malgré la pression de ses compatriotes, de l’armée, et de son...

En savoir plus

20/11/2017 Revue de presse française

"Angela Merkel, le camouflet"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 20 novembre, l’échec des tractations menées par Angela Merkel pour former un nouveau gouvernement. Emmanuel Macron face à la...

En savoir plus

17/11/2017 COP23

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

Dans cette revue de presse française du 17 novembre : il n'est pas trop tard pour sauver la planète, c'est le cri d'alarme - et du cœur - de Libération. Au programme aussi : le...

En savoir plus