Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/09/2011

"Sarko en héros"

Presse française, Vendredi 16 septembre. Nicolas Sarkozy et David Cameron accueillis en sauveurs en Libye. A voir aussi : Un premier débat bien trop sage entre les candidats à la primaire PS… Également : Des professeurs posent nus pour dénoncer le dépouillement de l’Education nationale… Et enfin : Un an de détention pour les otages français au Sahel…

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

 
      Au lendemain de la visite de Nicolas Sarkozy en Libye, les journaux français reviennent sur cette journée et sur l’image que tout le monde en garde. Celle de l’accueil qui a été réservé à Nicolas Sarkozy et David Cameron par les Libyens.
Ils ont été reçus en libérateurs nous dit Le Figaro. « Qui aurait pu s’imaginer il y a un an que Nicolas Sarkozy deviendrait un jour le héros absolu d’une grande ville arabe, professant de surcroît un islam très conservateur ? Personne. C’est pourtant aujourd’hui le cas » écrit le journal.
 
Alors Nicolas Sarkozy en profite et « parade en Libye comme chez lui » selon Libération. « Pour sa première visite depuis la chute de Mouammar Kadhafi, Sarkozy ne risquait pas d’être mal reçu. Les Libyens remercient régulièrement la France et le Royaume-Uni d’avoir lancé une intervention militaire dès la mi-mars. »
Il a effectivement été accueilli en héros : c’est le mot est employé en une de Métro. Avec David Cameron, ils ont été ovationnés par la foule à Benghazi où des centaines de Libyens agitaient des drapeaux français et britanniques en faisant le V de la victoire. Et les deux dirigeants se sont pris au jeu, profitant de cette occasion de se faire acclamer alors que dans leurs pays leur côte de popularité n’est pas au plus haut. 20 minutes parle même de « moment d’ivresse » pour le président français à l’heure où 61% des Français ont une opinion négative de lui.
Nicolas Sarkozy peut donc enfin savourer sa victoire… « Lavé l’affront de l’interminable séjour parisien du colonel Kadhafi fin 2007. Même le timing de la visite a été parfait. En débarquant hier matin en Libye, il a devancé de quelques heures le Premier ministre turc dans la course internationale au soutien de la Libye libre. « C’est mieux qu’on arrive avant eux » a-t-on pu entendre dans l’entourage élyséen cité par Métro.
 
      La visite a donc été avancée. Certains commentateurs ont pensé que c’était peut être pour occuper l’espace médiatique français alors que les candidats à la primaire socialiste pour la primaire de 2012 s’affrontaient jeudi soir dans un premier débat. Mais ce matin les journaux s’en font tout de même l’écho. Un débat que dans l’ensemble les journalistes et les téléspectateurs qui s’exprime sur les réseaux sociaux ont trouvé très poli voire policé… Un débat très très sage nous dit Le Parisien. Les candidats ont privilégié le fond, évitant les éclats. Même analyse dans Les Echos… Cette première confrontation s’est déroulée sans dérapage notable, sans anicroche hormis quelques piques notamment quand Martine Aubry a déclaré qu’elle avait vu avec plaisir que François Hollande faisait sa priorité de l’Éducation nationale mais qu’il n’avait parlé que des enseignants. Pour Libération, il est vrai que le débat a été calme au début, les 6 postulants ne voulant pas se mettre à dos les électeurs en apparaissant comme fauteurs de trouble. « Le diviseur c’est la porte vers l’oubli » commente le conseiller en communication d’un des candidats… Les candidats ont donc voulu prendre de la hauteur et ont évité de se taper dessus…jusqu’à 22h50. A partir ce moment là juge le journal Martine Aubry passe à l’offensive contre le favori des sondages et donc son principal rival François Hollande. L’ex-ministre du Travail a notamment attaqué François Hollande sur ses propositions concernant l’emploi. François Hollande qu’elle présente comme Monsieur Zéro déficit. « Aubry continue ses tacles, Hollande riposte » commente Libération. Les candidats sont tout de même restés bien dans les clous. Ce sont les téléspectateurs qui ont été les plus durs et les plus critiques, notamment sur les réseaux sociaux comme twitter. Les time-line de François Hollande et Martine Aubry ont été alimentées tout au long du débat et les téléspectateurs ont pu réagir en temps réel. Là les commentaires étaient beaucoup moins dans la retenue…
 
      Parmi les sujets abordés par les candidats à la candidature PS, l’éducation. L’un des thèmes choisi par François Hollande pour faire campagne… Le candidat à la primaire PS a promis qu'il recréerait en 5 ans les "60 000 à 70 000" postes supprimés depuis 2007. Il appréciera donc sans doute cette initiative d’un collectif d’enseignants qui, pour dénoncer le dénuement de l’Education nationale, a décidé de poser nu. C’est ce que relaie Le Parisien. Ils voulaient attirer l’attention pour dénoncer l’abandon par l’État de sa mission de service public d’éducation. Pari réussi !
 
Enfin cela fait un an tout juste que quatre otages sont retenus par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) au Sahel. Ces employés d’Areva. Ils ont été enlevés au Niger le 16 septembre 2010. Depuis les négociations s'étirent en longueur, au moment où le Sahel traverse de nouvelles turbulences sous l'effet de la crise en Libye.  Dans la presse ce matin, on revient sur cet enlèvement et leurs conditions de détentions. A lire par exemple dans les pages de Libération, le témoignage de Françoise Larribe, libérée en février après 5 mois de sa captivité. Son mari est toujours retenu.
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier. NB : Cette page n’est ni un blog, ni un article, mais un aperçu du travail de préparation de la chronique vidéo ci-dessus.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Aude SOUFI

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Moi, pas candidat"

La presse française titre ce vendredi presque à l’unisson sur le renoncement de François Hollande à se présenter à la prochaine présidentielle… Une annonce qui sonne comme un...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Au revoir"

Dans cette revue de presse internationale, coup de projecteur sur les réactions et les analyses au lendemain de l'annonce de François Hollande de ne pas se présenter à la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"L'échec sinistre des Occidentaux à Alep"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 1er décembre, la situation tragique des civils à Alep-Est, le retour des tensions entre la France et le Rwanda, et la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"Les "revenants" du djihad"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 1er décembre, l’avancée du régime syrien à Alep-Est, les questions posées par le refus d’une partie de la classe politique...

En savoir plus

30/11/2016 Revue de presse internationale

"La souffrance infinie d'Alep-Est"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 30 novembre, la poursuite de l’offensive du régime syrien à Alep-Est, le Brésil cous le choc après la disparition d’une...

En savoir plus