Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

Les caricaturistes esquissent les révolutions arabes

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/07/2012

Depuis plus d’un an, les yeux du monde entier sont braqués sur les événements qui secouent les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Les medias inondent nos écrans d’images du "Printemps arabe".

Dessiner, un acte militant 

Depuis plus d’un an, les yeux du monde entier sont braqués sur les événements qui secouent les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Les médias inondent nos écrans d’images du Printemps arabe. 

De Tripoli à Sanaa en passant par Le Caire et Tunis, des citoyens de tous milieux prennent la parole et expriment leur soif de dignité, de liberté et de démocratie. Mais dans la plupart des pays arabes, la prison, la torture, la mort ou l’exil constituent le prix à payer pour ceux qui expriment des vues divergentes de celles des régimes en place.

Chaque jour, malgré tout, des dessinateurs de presse portent un regard décalé, aiguisé et souvent courageux sur ce qui fait les grands titres de l’actualité. Publiés dans les principaux quotidiens nationaux de leurs pays, leurs coups de crayons informent, invitent à la réflexion et font réagir leurs compatriotes. 

Celui qui doit toujours trouver de quoi débrider les lecteurs ne voit pas le monde en blanc ni en noir. Bien au contraire, tous les jours, avec son crayon, il joue avec sa complexité.

Dilem, Algérie.

Découvrir les caricaturistes à travers une série de portraits

Derrière les dessins, il y a les hommes et les femmes qui ont osé caricaturer. Ces cinq portraits de 7 minutes dévoilent, en arabe, en anglais et en français, des caricaturistes populaires qui ont esquissé les révolutions arabes.

De leur premier dessin à leur caricature la plus osée, de leur croquis préféré à celui qu’ils aimeraient dessiner un jour, ils nous racontent comment leur plume acerbe a dessiné les premières esquisses du Printemps arabe.

Les caricaturistes :

Bahgory, Egypte.


Ali Ferzat (Syrie), diffusé le 21/06
Nadia Khiari (Tunisie), diffusé le 28/06
Dilem (Algérie), diffusé le 05/07
Bahgory (Égypte), diffusé le 12/07
Z (Tunisie), diffusé le 19/07

Ces portraits sont réalisés par Vanessa Rousselot, plusieurs fois récompensée pour ses documentaires. Son dernier film "Blagues à part" explore l’humour palestinien.

La page Facebook de SAMAR MEDIA: http://www.facebook.com/#!/SamarMediaTv

Première publication : 21/06/2012

COMMENTAIRE(S)