Trump, Catalogne, Raqqa, Kurdistan, Rohingya ... 2017 en 17 photos

Trump, Catalogne, Raqqa, Kurdistan, Rohingya… L'année 2017 a été marquée par plusieurs événements qui ont un impact sur la marche du monde. France 24 revient en photos sur certains de ces faits marquants.

D'Istanbul à Barcelone, le terrorisme frappe aux quatre coins de la planète

Ensanglantée par plusieurs attentats jihadistes, notamment à Barcelone, à Londres, à Manchester, et dans le Nord-Sinaï, qui a fait à lui seul plus de 300 morts, l’année 2017 a commencé par un bain de sang en Turquie. L’attaque, revendiquée par l’EI, contre la discothèque Reina, avait fait 39 morts, le soir du Nouvel An à Istanbul.

La "marche des femmes"

Une vaste manifestation intitulée la "Marche des femmes", a eu lieu le 21 janvier à Washington, pour protester contre le mépris souvent affiché à l’égard des femmes par le nouveau président américain, Donald Trump. Des rassemblements ont également été organisés dans plusieurs villes du monde, dont Paris.

Le Venezuela en ébullition

Malgré une vague de manifestations qui exigeaient son départ, le président vénézuélien Nicolas Maduro a profité des tergiversations de l’opposition, pour renforcer son hégémonie sur le pays, malgré les pressions internationales.

Erdogan ou les pleins pouvoirs

Le président Recep Tayyip Erdogan a consolidé, en avril, sa mainmise sur l’État turc, après un référendum remporté d’une courte majorité sur le renforcement des pouvoirs présidentiels. Il pourrait en théorie rester à la tête de l'État turc jusqu'en 2029.

Le calvaire des Rohingya

Plus de 650 000 membres de la minorité musulmane des Rohingya ont fui vers le Bangladesh voisin, pour échapper aux persécutions de l'armée birmane qui commet, selon les termes de l'ONU, un "nettoyage ethnique".

MBS, le nouvel homme fort de Ryad

Purge visant des princes, tensions avec l’Iran, brouille avec le Qatar, guerre au Yémen, affaire Hariri… Derrière chaque décision stratégique prise à Riyad, se cache Mohammed ben Salmane, le prince héritier saoudien, nommé par son père en juin.

Vers une guerre totale ?

Menaces d’annihilation, insultes personnelles, invectives belliqueuses… Le ton n’a cessé de monter cette année entre le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, après de nouveaux essais de missiles et un test nucléaire menés par Pyongyang.

La haine persistante

Les émeutes de Charlottesville où se sont opposés, au milieu du mois d’août, des manifestants venus protester contre un rassemblement de la droite radicale américaine, dont des néo-nazis, des suprémacistes blancs, et le Ku Klux Klan, ont mis en lumière la persistance des tensions racistes aux États-Unis.

Harvey, Irma, Jose, Katia …

Les cyclones et les ouragans ont fait des ravages de l’autre côté de l’Atlantique en 2017. L’ouragan Irma, de catégorie 5, le plus puissant jamais enregistré dans la zone, a dévasté, en septembre le sud des États-Unis et les Caraïbes, et notamment les îles françaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Le rêve brisé des Kurdes

Le référendum d'indépendance du 25 septembre, initié par l'ex-président du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, mais rejeté avec force par le pouvoir central à Bagdad et la communauté internationale, s'est terminé en fiasco, malgré la massive victoire du oui.

La Catalogne reste espagnole

Le référendum sur l'autodétermination de la Catalogne, organisé par le courant indépendantiste le 1er octobre, malgré son interdiction par la justice espagnole, a plongé l'Espagne dans sa plus grave crise politique depuis le retour de la démocratie en 1977.

L’EI perd du terrain

Après la chute de Mossoul en Irak, c’est au tour de Raqqa, l’ancienne "capitale" en Syrie, d’être libérée de l'EI. Les jihadistes en ont été chassés le 17 octobre, après des mois de combats par une coalition kurdo-arabe, soutenue par Washington.

Poutine remet Assad en selle

L'intervention militaire russe en Syrie, en soutien aux forces du président Bachar al-Assad, déclenchée en septembre 2015, a changé la donne dans le pays, en permettant au régime de se maintenir au pouvoir et de reprendre de nombreux territoires aux rebelles.

Le scandale des "marchés aux esclaves" en Libye

Un reportage de la chaîne de télévision américaine CNN diffusé mi-novembre a provoqué un émoi international en montrant un marché aux esclaves, près de Tripoli, où étaient vendus aux enchères des migrants d'Afrique subsaharienne.

Mugabe passe la main

Poussé vers la sortie par l'armée, par son propre parti et par la rue, Robert Mugabe, 93 ans, a mis fin à son règne autoritaire de trente-sept ans à la tête du Zimbabwe, en présentant sa démission de la présidence du pays le 21 novembre.

Jérusalem : les États-Unis condamnés par l'Assemblée générale de l'ONU

Les Palestiniens ne décolèrent pas contre le président américain Donald Trump qui a décidé, le 6 décembre, de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Un acte qui a été condamné assez largement par l'Assemblée générale de l'ONU.

Yémen, la guerre oubliée

Le Yémen est entré le 20 décembre dans son millième jour de guerre. Le pays, qui est aussi l’un des plus pauvres de la planète, est le théâtre de la "pire crise humanitaire au monde" et des millions de personnes sont directement menacées par la famine et le choléra, d'après l'ONU et plusieurs ONG.