En images : Modric, Rakitic, Mandzukic... les 11 Croates qui rêvent de piéger les Bleus

La Croatie dispute, dimanche 15 juillet à Moscou, sa première finale de Coupe du monde. Techniques, combatifs et increvables, les hommes de Zlatko Dalic, emmenés par leur talentueux capitaine Luka Modric rêvent d'un exploit contre les Bleus.

La muraille : Danijel Subasic (gardien, AS Monaco)

Plusieurs fois décisif durant ce Mondial, héroïque lors des séances de tirs au but contre le Danemark et la Russie, en 8es et en quarts, le Monégasque Danijel Subasic et son mental d'acier sont les gardiens du temple croate.

Le guerrillero : Sime Vrsaljko (arrière droit, Atletico Madrid)

Très convaincant sur son côté droit, Sime Vrsaljko se caractérise par sa vivacité et sa solidité dans les duels. Il est l'une des révélations de ce Mondial à son poste. Auteur d'une passe décisive capitale contre l'Angleterre, en demi-finale.

Le déménageur : Dejan Lovren (défenseur central, Liverpool)

L'ancien défenseur lyonnais a réussi à museler le meilleur buteur du tournoi, Harry Kane, lors de la demi-finale contre l'Angleterre. Costaud dans les airs, le très sanguin Dejan Lovren, est le patron de la défense croate.

Le bouclier : Demagoj Vida (défenseur central, Besiktas)

Intraitable. Titulaire inamovible de la défense croate depuis l'Euro-2016, Demagoj Vida a crevé l'écran en Russie. Sa vélocité et son sens de l'anticipation lui permettent d'isoler son adversaire direct. Il n'hésite pas à aller au combat quand le danger s'approche des 18 mètres croates.

Le maillon faible : Ivan Strinic (arrière gauche, Sampdoria, transféré à l'AC Milan)

Au milieu d'une constellation de joueurs de grande classe, le néo-rossoneri est un ton en-dessous. Plutôt lent, Ivan Strinic est le maillon faible d'une défense qui a encaissé au moins un but lors de ses trois derniers matchs. Blessé contre l'Angleterre, il pourrait être remplacé par Josip Pivaric.

Le nettoyeur : Marcelo Brozovic (milieu axial, Inter Milan)

Inlassablement, Marcelo Brozovic fait le ménage dans les zones les plus sensibles du terrain, juste devant sa défense. Son abattage et son activité soulagent ses compères du milieu, qui peuvent également compter sur la qualité de relance de cet habile technicien.

Le stratège : Luka Modric (meneur de jeu, Real Madrid)

Les superlatifs viennent à manquer lorsqu'il s'agit de Luka Modric, le Mozart du football croate. Capitaine, chef d'orchestre, leader technique et guide suprême de sa sélection, le stratège du Real Madrid est l'un des meilleurs joueurs du monde, et ce, depuis plusieurs saisons. Quand il décide d’accélérer le jeu des siens, rien ne lui résiste.

Le sniper : Ivan Rakitic (milieu axial, FC Barcelone)

Complément idéal de Luka Modric, Ivan Rakitic est l'autre joyau de la Croatie. Ultra-complet, endurant et technique, il sait tout faire : éliminer, frapper, tacler, ratisser et passer. Sa vision du jeu et ses ouvertures millimétrées sont un danger permanent pour les défenses adverses.

Le dynamiteur : Ivan Perisic (aillier gauche, Inter Milan)

Même s'il manque de régularité, et parfois de précision, Ivan Perisic est l'un des piliers de sa sélection. Sur son côté gauche, il dribble, perfore, provoque et percute sans relâche. Rapide et spectaculaire, il a sauvé les siens en égalisant, en demi-finale, contre les Anglais.

Le gladiateur : Mario Mandzukic (attaquant, Juventus Turin)

Mario Mandzukic n'abandonne jamais. Buteur héroïque, en prolongations contre l'Angleterre, il a qualifié les siens en finale. Sens du but, engagement total, jeu de tête, ruse, et précision chirurgicale sont ses principaux atouts. À l'instar de Modric et de Perisic, il a inscrit 2 buts en Russie.

Le poison : Ante Rebic (aillier droit, Eintracht Francfort)

Intenable sur le front de l'attaque depuis le début du Mondial, l'ancien espoir de la Fiorentina, a crevé l'écran depuis le début de la compétition. Puissant, combatif et doté d'une belle frappe, Ante Rebic a sans conteste franchi un palier en Russie.