Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Quand les femmes décideront de ce que les hommes doivent faire de leurs organes reproductifs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quel avenir pour le partenariat transpacifique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Micmac au PS"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

LE DÉBAT

Valls vs Hamon : le choc des gauches (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Valls vs Hamon : le choc des gauches (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

LES DOSSIERS DE FRANCE 24

Retrouvez tous nos reportages de fond avec les dossiers spéciaux de la rédaction

"Sissi Imperator" : l’armée égyptienne revient en première ligne

Exit les Frères musulmans. Premier président démocratiquement élu de l’histoire égyptienne, Mohamed Morsi aura échoué à imposer la politique de la confrérie. Dans un climat d'instabilité opposant islamistes, jeunes révolutionnaires et caciques de l’ancien régime, l'armée a de nouveau le vent en poupe derrière son champion, le général al-Sissi.

En savoir plus

L'affaire DSK : des hôtels de luxe aux chambres de l’instruction

En mai 2011, Dominique Strauss-Kahn, alors président du FMI, bascule dans la rubrique des faits divers. Soupçonné d’agression sexuelle, il est arrêté à New York. Fin 2012, un accord financier met un terme à cette affaire. Mais les ennuis de DSK continuent avec l’affaire du Carlton dans laquelle il est mis en examen pour des faits de proxénétisme.

En savoir plus

Karachi : une affaire d'État

Le 8 mai 2002, à Karachi au Pakistan, un attentat tue 14 personnes, dont 11 Français. En 2009, l’enquête s’oriente vers une piste liée à des commissions et rétrocommissions entre la France et le Pakistan, dans le cadre d’une vente d’armement. Certaines pourraient avoir servi à financer la campagne présidentielle d’Édouard Balladur en 1995.

En savoir plus

Dix ans après l'invasion de l'Irak

Le 20 mars 2003, George W. Bush lance 500 chars et 170 000 hommes à la conquête de l’Irak. L’opération "Shock and Awe" ("choc et effroi") ne rencontre guère de résistance. Le 9 avril 2003, l’armée américaine conquiert Bagdad et le régime baasiste qui gouvernait l’Irak depuis 1968 tombe. Saddam Hussein est capturé le 13 décembre 2003. Dès le mois de mai 2003, les États-Unis mettent en place une administration provisoire et entreprennent la "débaasification" de l’Irak.

En savoir plus