Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bal des vampires" : Roman Polanski sort les crocs !

En savoir plus

FOCUS

Le Caire surveille de près les islamistes radicaux tentés par l'EI

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 26/08/2014

Le "Russian jihad" ou ces combattants russes partis faire la guerre en Ukraine

© FRANCE 24

Depuis le début de la crise ukrainienne, Kiev accuse Moscou d’envoyer des armes et des hommes sur son territoire. Des accusations rejetées par les autorités russes. Pourtant, des combattants passent la frontière. Des jeunes Russes, souvent issus des mouvements nationalistes, recrutés sur le Web, qui partent défendre les populations russophones menacées par ce qu’ils appellent les "fascistes" de Kiev.

"Je suis nationaliste et pour moi la priorité c’est de défendre mon peuple, les Russes"

Il est 23 h à Voronej. Dans son appartement, Evgueni attend "ses combattants". Grand et plutôt costaud, Evgueni est un recruteur d’un genre particulier. Tous les jours, via Facebook, il examine les candidatures de dizaines de nationalistes russes, de jeunes combattants - qui se disent héritiers de la Garde blanche [une armée russe, NDLR] -, et qui souhaitent partir combattre en Ukraine. Norman, 25 ans, fait partie de ceux-là.

"Je suis nationaliste et pour moi la priorité c’est de défendre mon peuple, les Russes… Et dans cette mission, malgré ce que pensent beaucoup d’Ukrainiens - l’État russe ne nous aide pas. Si la Russie avait décidé d’intervenir, je vous assure, la guerre n’aurait pas duré plus de 4 jours…" Officiellement, en effet, Moscou n’a envoyé aucun soldat en Ukraine. Ces milices nationalistes, explique Evgueni, doivent donc se débrouiller seules pour se fournir en armes et en vivres.

À 2 h du matin, son groupe de combattants est prêt. Le plus périlleux reste à faire : traverser la frontière sans se faire arrêter et rejoindre Lougansk, dernier bastion russe en territoire ukrainien. France 24 a pu suivre ce convoi de nationalistes prêts à mourir pour "libérer" l’est ukrainien des griffes de Kiev.
 

Par Ksenia BOLCHAKOVA , Julia LYUBOVA

COMMENTAIRE(S)

Les archives

31/10/2014 Égypte

Le Caire surveille de près les islamistes radicaux tentés par l'EI

En Égypte, les autorités s’inquiètent de plus en plus de l'influence de l’EI, qui va crescendo chez les islamistes extrémistes réprimés par le pouvoir. Reportage de la...

En savoir plus

30/10/2014 Liban

Liban : retour sur les affrontements à Tripoli

Tripoli, la deuxième ville du Liban a connu de violents affrontements en début de semaine. Les combats entre des groupes islamistes et l'armée libanaise se sont étendus pour la...

En savoir plus

29/10/2014 Yémen

Yémen : les rebelles chiites continuent leur offensive

Le Yémen est actuellement au bord de l'éclatement. Depuis un mois, la capitale, Sanaa, est contrôlée par des rebelles chiites, les "houthis". Malgré la signature d'un accord de...

En savoir plus

28/10/2014 Allemagne

Allemagne : la Bavière menace de fermer ses frontières face à l’afflux de réfugiés

L'Allemagne accueille ce mardi à Berlin une conférence internationale sur les réfugiés syriens. Le pays est, lui aussi, quotidiennement confronté à l'afflux de ces réfugiés.

En savoir plus

27/10/2014 Pologne

La Pologne à la découverte de son passé juif

Le musée de l'Histoire des juifs de Pologne ouvre ses portes à Varsovie ce mardi 28 octobre. Mille ans d'histoire sont répertoriés, pour ce qui était la plus grande communauté...

En savoir plus