Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Delerm, l'amoureux de la vie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Peter Gumbel : "En France, les inégalités à l'école sont croissantes"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bernardino Leon : "Un accord en Libye est possible autour du 10 septembre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort en direct"

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 26/08/2014

Le "Russian jihad" ou ces combattants russes partis faire la guerre en Ukraine

© FRANCE 24

Depuis le début de la crise ukrainienne, Kiev accuse Moscou d’envoyer des armes et des hommes sur son territoire. Des accusations rejetées par les autorités russes. Pourtant, des combattants passent la frontière. Des jeunes Russes, souvent issus des mouvements nationalistes, recrutés sur le Web, qui partent défendre les populations russophones menacées par ce qu’ils appellent les "fascistes" de Kiev.

"Je suis nationaliste et pour moi la priorité c’est de défendre mon peuple, les Russes"

Il est 23 h à Voronej. Dans son appartement, Evgueni attend "ses combattants". Grand et plutôt costaud, Evgueni est un recruteur d’un genre particulier. Tous les jours, via Facebook, il examine les candidatures de dizaines de nationalistes russes, de jeunes combattants - qui se disent héritiers de la Garde blanche [une armée russe, NDLR] -, et qui souhaitent partir combattre en Ukraine. Norman, 25 ans, fait partie de ceux-là.

"Je suis nationaliste et pour moi la priorité c’est de défendre mon peuple, les Russes… Et dans cette mission, malgré ce que pensent beaucoup d’Ukrainiens - l’État russe ne nous aide pas. Si la Russie avait décidé d’intervenir, je vous assure, la guerre n’aurait pas duré plus de 4 jours…" Officiellement, en effet, Moscou n’a envoyé aucun soldat en Ukraine. Ces milices nationalistes, explique Evgueni, doivent donc se débrouiller seules pour se fournir en armes et en vivres.

À 2 h du matin, son groupe de combattants est prêt. Le plus périlleux reste à faire : traverser la frontière sans se faire arrêter et rejoindre Lougansk, dernier bastion russe en territoire ukrainien. France 24 a pu suivre ce convoi de nationalistes prêts à mourir pour "libérer" l’est ukrainien des griffes de Kiev.
 

Par Ksenia BOLCHAKOVA , Julia LYUBOVA

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/08/2015 Inde

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

Cet été, 700 marques de médicaments génériques testés par la société indienne GVK Bio ont dû être retirées du marché européen, à la demande de la Commission européenne.

En savoir plus

26/08/2015 Territoires palestiniens

Proche-Orient : il y a dix ans, Israël évacuait les colonies de Gaza

Il y a dix ans Israël terminait l'évacuation des colonies de Gaza. Pour Ariel Sharon, l'objectif était d'améliorer la sécurité d'Israël et de respecter les lois internationales....

En savoir plus

25/08/2015 Migrants

Vidéo : dans "la jungle" de Calais, la vie s’organise

Dans le nord de la France, le camp de Calais surnommé "la jungle" abrite plus de 3 000 personnes, principalement des Africains. Les migrants patientent ici des semaines, souvent...

En savoir plus

24/08/2015 Grèce

Migrants à Kos : "On gérera les problèmes les uns après les autres"

Chaque jour, l'île grecque de Kos, non loin des côtes turques, voit débarquer des centaines de nouveaux migrants venus de Syrie, d'Irak ou encore du Pakistan. Après l'euphorie de...

En savoir plus

18/08/2015 Terrorisme

Opération Barkhane : en patrouille avec les forces nigériennes et françaises

Depuis un an, les forces françaises sont engagées dans l'opération Barkhane, une guerre contre les groupes armés terroristes de la bande sahélo-saharienne. Sur le terrain, les...

En savoir plus