Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama à Hiroshima : un hommage mais pas d’excuses

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Accord de la zone Euro : nouveau plan de sauvetage pour la Grèce

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Barack Obama à Hiroshima : l'appel pour un monde sans armes nucléaires

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Euro-2016 : la France chausse les crampons

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Turquie, que reste-il de la révolte de Gezi ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 26/08/2014

Le "Russian jihad" ou ces combattants russes partis faire la guerre en Ukraine

© FRANCE 24

Depuis le début de la crise ukrainienne, Kiev accuse Moscou d’envoyer des armes et des hommes sur son territoire. Des accusations rejetées par les autorités russes. Pourtant, des combattants passent la frontière. Des jeunes Russes, souvent issus des mouvements nationalistes, recrutés sur le Web, qui partent défendre les populations russophones menacées par ce qu’ils appellent les "fascistes" de Kiev.

"Je suis nationaliste et pour moi la priorité c’est de défendre mon peuple, les Russes"

Il est 23 h à Voronej. Dans son appartement, Evgueni attend "ses combattants". Grand et plutôt costaud, Evgueni est un recruteur d’un genre particulier. Tous les jours, via Facebook, il examine les candidatures de dizaines de nationalistes russes, de jeunes combattants - qui se disent héritiers de la Garde blanche [une armée russe, NDLR] -, et qui souhaitent partir combattre en Ukraine. Norman, 25 ans, fait partie de ceux-là.

"Je suis nationaliste et pour moi la priorité c’est de défendre mon peuple, les Russes… Et dans cette mission, malgré ce que pensent beaucoup d’Ukrainiens - l’État russe ne nous aide pas. Si la Russie avait décidé d’intervenir, je vous assure, la guerre n’aurait pas duré plus de 4 jours…" Officiellement, en effet, Moscou n’a envoyé aucun soldat en Ukraine. Ces milices nationalistes, explique Evgueni, doivent donc se débrouiller seules pour se fournir en armes et en vivres.

À 2 h du matin, son groupe de combattants est prêt. Le plus périlleux reste à faire : traverser la frontière sans se faire arrêter et rejoindre Lougansk, dernier bastion russe en territoire ukrainien. France 24 a pu suivre ce convoi de nationalistes prêts à mourir pour "libérer" l’est ukrainien des griffes de Kiev.
 

Par Ksenia BOLCHAKOVA , Julia LYUBOVA

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/05/2016 Espagne

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En Espagne, la colère gronde dans les abattoirs catalans. Le pays, qui est le deuxième producteur de porc en Europe, fait face à une concurrence accrue. Conséquence, les...

En savoir plus

27/05/2016 Argentine

Argentine : Mauricio Macri entame la libéralisation de l'économie

Depuis l’arrivée au pouvoir de Mauricio Macri, en décembre dernier, beaucoup de choses ont changé en Argentine. En quelques mois seulement, le nouveau président a fait table rase...

En savoir plus

25/05/2016 Liberia

Le Liberia s’apprête à reprendre le contrôle de sa sécurité

D'ici la fin du mois de juin, le Liberia va reprendre le contrôle total de sa sécurité, après avoir été assisté pendant treize ans par la MINUL, la force de maintien de la paix...

En savoir plus

24/05/2016 Réfugiés syriens

Vidéo : une ONG chrétienne ramène des réfugiés syriens en Italie

En Italie, la communauté de Sant'Egidio, une ONG chrétienne, organise des "corridors humanitaires" pour faire venir en Italie des familles syriennes réfugiées au Liban. Au début...

En savoir plus

23/05/2016 Tunisie

La Tunisie renforce ses mesures de sécurité pour rassurer les touristes

En Tunisie, la saison touristique qui vient de débuter s'annonce incertaine. Depuis les attentats du Bardo et de Sousse, au cours desquels des touristes étrangers ont été pris...

En savoir plus