Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Afrique, le continent des possibles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Lieux saints partagés" : une exposition sur l'art de coexister

En savoir plus

FOCUS

La République en marche à l'épreuve de la démocratie interne

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Au fil de la Vézère, un patrimoine qui remonte à la préhistoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La fin est proche" pour Mugabe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La réforme fiscale de Trump franchit un nouveau cap

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 09/06/2015

Vidéo : à la va-vite, des Irakiens tentent de former une armée contre l’EI

© capture d'écran France 24

En Irak, à une vingtaine de kilomètres de Mossoul, des milliers de réfugiés ont pris les armes. Ils tentent, tant bien que mal, de s’entraîner au combat afin de repousser les jihadistes de l’EI. Une opération qui se heurte au manque de moyens. Reportage.

Depuis le début de l'année, des milliers d'Irakiens ayant fui Mossoul et sa province, en Irak, s'entraînent pour reprendre leurs terres sous contrôle de l'organisation de l'État Islamique. Quelque 8 000 hommes issus de toutes les communautés de la province de Ninive - Arabes sunnites, Turkmènes chiites, Kurdes, chrétiens et Yazidis - se sont  enrôlés dans la "Force de mobilisation nationale pour la libération de la province de Ninive". Toutefois, leur envie de vengeance se heurte au manque cruel d'armes et de financement.

Cette Force, à qui la Turquie fournit des armes, des instructeurs et du matériel, est principalement financée par les autorités de la province de Ninive, chassées par les jihadistes. Le gouvernement irakien est censé se charger des salaires mais, sur les 2 500 hommes déjà entraînés, seuls 800 ont reçu leur solde.

Le camp d’entraînement ne peut, en outre, pas accueillir plus d'un millier d'hommes à la fois, ce qui contraint les 8 000 volontaires déjà recrutés à s'entraîner à tour de rôle. Ainsi, chaque combattant ne reçoit pas plus d'un mois de formation.

Nos reporters Mohammed Salih et Selim El Meddeb se sont rendus dans ce camp d'entraînement situé à moins de 20 kilomètres de Mossoul.

Emission préparée par Lina FAHOUM

Par FRANCE 24

Nos invités

Zaid AL ALI

Analyste politique, spécialiste de l'Irak et auteur de " The struggle for Iraq's future"

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/11/2017 FRANCE

La République en marche à l'épreuve de la démocratie interne

La République en marche d'Emmanuel Macron va se doter d'une nouvelle direction à l'issue de son premier congrès à Lyon, samedi 18 novembre. Unique candidat, Christophe Castaner...

En savoir plus

16/11/2017 Moyen-Orient

Cameroun : l'Ambazonie, la République fantasmée des séparatistes anglophones

Ce pays n'existe pas mais, au Cameroun, une partie des anglophones sont déterminés à le rendre bien réel. En un an, ce qui n'était au départ qu'un mouvement de revendications...

En savoir plus

15/11/2017 Moyen-Orient

Proche-Orient : les groupes armés, point de crispation de la réconciliation interpalestinienne

Au Proche-Orient, selon les termes de l'accord de réconciliation signé le mois dernier entre le Fatah et le Hamas, l'autorité palestinienne doit reprendre le contrôle du secteur...

En savoir plus

14/11/2017 EUROPE

Vidéo : le fascisme en pleine recrudescence en Italie ?

Le fascisme est-il en train de refaire surface en Italie ? Une myriade de groupuscules d'extrême droite se réclament de Mussolini et se disent nostalgiques de l'ancien temps......

En savoir plus

13/11/2017 FRANCE

Vidéo : comment se reconstruire après le 13-Novembre ?

Le 13 novembre 2015, ils ne l'oublieront jamais. Nous donnons la parole à ceux qui ont vécu les attentats de près : des victimes, des secouristes, de simples citoyens... Deux ans...

En savoir plus