Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

  • En direct : 23,25 % de participation en Algérie à 14 heures

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

FRANCE

Lourde défaite pour Ségolène Royal à La Rochelle

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/06/2012

La candidate socialiste Ségolène Royal a essuyé un lourd échec dimanche au second tour des élections législatives alors que son rival, le dissident PS Olivier Falorni, a recueilli 62 % des voix. Un coup fatal pour la présidente de Poitou-Charentes.

La bataille dans cette circonscription de Charente-Maritime était l’un des matchs les plus attendus du second tour des législatives, suite à l’affaire du tweet de la compagne du président François Hollande, Valérie Trierweiler. Ségolène Royal vient de le perdre, au profit du dissident socialiste, Olivier Falorni. Un coup fatal pour l’ancienne candidate à la présidentielle de 2007, qui a siégé sans interruption depuis 1988 à l'Assemblée nationale, à l'exception de ses passages au gouvernement. 

Les duels de La Rochelle

Considérée comme parachutée par son adversaire, la présidente de Poitou-Charentes a recueilli 37 % des voix, contre 62,9 % pour Olivier Falorni. Ce dernier avait reçu le soutien de Valérie Trierweiler, sous la forme d’un tweet polémique, affichant au grand jour les relations tendues entre l’actuelle et l’ancienne compagne de François Hollande. Le président de la République et les membres du gouvernement s’étaient, quant à eux, ralliés derrière la candidature de Ségolène Royal, appelant son rival à se retirer. Tandis que ce dernier a exprimé dimanche sa "fierté" après la "victoire de la démocratie", l’ancienne chef de file du PS a, elle, dénoncé une "opération de trahison tout à fait détestable". Quant au tweet, il "n'a pas arrangé les choses", a-t-elle déclaré.

Contrairement à ses ambitions un temps affichées, Ségolène Royal avait finalement indiqué qu’elle renonçait à briguer la présidence de l'Assemblée nationale, même en cas de victoire aux législatives.

Première publication : 17/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Le taux de participation s'établit à 46,42 % à 17 heures en métropole

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Revivez le second tour des élections législatives sur notre liveblogging

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    Jean-Marc Ayrault appelle Olivier Falorni à se désister

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)