Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

FRANCE

Marine Le Pen battue sur le fil

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/06/2012

À quelques voix d’écart, la candidate du Front national s’est inclinée à Hénin-Beaumont au second tour des législatives, face au socialiste Philippe Kemel. Les membres du FN réclament un recompte des voix.

"On ne peut pas être déçu quand on fait un tel score", s’est exclamée Marine Le Pen dimanche soir au micro de France 2. C’est avec un écart de 118 voix sur un total de plus de 55 000 que la candidate frontiste s’est inclinée à Hénin-Beaumont, au second tour des législatives, face au socialiste Philippe Kemel, inconnu de la scène nationale. 

Dans cette circonscription du Nord-Pas-de-Calais, Jean-Luc-Mélenchon s'était retiré de la course après le premier tour, arrivant en troisième position, loin derrière la présidente du Front national. Une semaine plus tard, le résultat serré éveille les soupçons chez les membres du FN. "Cela méritera d’aller vérifier de plus près", a lancé Marine Le Pen, alors que son entourage a demandé le recomptage des bulletins. 

Malgré la défaite de son chef de file, le Front national a de quoi se réjouir. Dans le Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, nièce de Marine Le Pen et petite-fille de Jean-Marie, a remporté la triangulaire. L’avocat Gilbert Collard sort lui aussi victorieux face à Etienne Mourrut (UMP) et Katy Guyit (PS) dans le Gard. Au moins deux députés FN, donc, feront leur entrée à l’Assemblée nationale, une première depuis 1998. 

"C’est pour moi un grand sujet de réjouissance. La bipolarisation est en train de subir ses premiers coups", s’est félicitée Marine Le Pen, avant d’ajouter, "les prochaines élections vont probablement être une succession de succès".

Marine Le Pen souhaite que l'on recompte les voix

Première publication : 17/06/2012

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES 2012

    Revivez le second tour des élections législatives sur notre liveblogging

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)