Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Huppert et Depardieu dans "Valley of love"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

Communiqué de Presse

FRANCE 24 désormais accessible en Malaisie sur ABNxcess

Dernière modification : 11/07/2013

Grâce à un nouvel accord de distribution avec l’opérateur ABNxcess, FRANCE 24 se lance aujourd’hui sur le premier câblo-opérateur malaisien et renforce ainsi sa présence à travers le pays.

La version en anglais de FRANCE 24 est désormais accessible dans l’offre basique de l’opérateur sur le canal 214.

En Malaisie, FRANCE 24 est aussi disponible en français sur la plateforme HyppTV (canal 128).

Pour tout savoir sur la distribution de FRANCE 24 à travers le monde en temps réel : http://f24.my/ijOOim

--------
A propos de FRANCE 24 :
FRANCE 24, chaîne de télévision internationale d’information continue, émet 24h/24 et 7j/7 dans 206 millions de foyers sur les 5 continents, en français, en anglais et en arabe. Elle est distribuée par câble, satellite, sur l’ADSL, les mobiles, tablettes et téléviseurs connectés. L’univers « Nouveaux Médias » de FRANCE 24, également décliné en trois langues, enregistre 15 millions de consultations chaque mois et 7 millions de vidéos vues.

Contact
Damien AMADOU : (+33) 01 84 22 74 32 - damadou@france24.com

 

 

Première publication : 11/07/2013

COMMENTAIRE(S)