Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : Colombie, les derniers jours des Farc

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Peres, entre hommages et critiques"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Deutsche Bank panique les marchés

En savoir plus

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 8h45.

L'ENTRETIEN

L'ENTRETIEN

Dernière modification : 16/12/2013

Ayrault : "Les relations entre Paris et Alger n'ont jamais été aussi bonnes"

En visite lundi et mardi en Algérie, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a accordé une interview à FRANCE 24. Le chef du gouvernement s'est notamment félicité du "climat très apaisé" entre les deux pays.

Un an après la visite du président François Hollande, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault effectue lundi et mardi un déplacement de deux jours en Algérie. À l’occasion de ce séjour, le chef du gouvernement français a accordé un entretien à FRANCE 24 depuis Alger.

Jean-Marc Ayrault a insisté sur "le nouvel élan" qui existe entre les deux pays depuis plusieurs mois. "Je crois que cette relation n’a jamais été autant au beau fixe qu’aujourd’hui, et cela n’est pas dû au beau temps d’Alger", a-t-il ainsi relevé avec humour. "Je crois que la visite d’État de François Hollande l’année dernière, qui a été reçu par le président Bouteflika, a été un succès à la fois pour la France et pour l’Algérie, pour les relations entre nos deux pays".

Malgré ces avancées, le Premier ministre a rejeté l’idée pour le moment d’un futur traité d’amitié entre la France et l’Algérie : "Nous avons déjà une déclaration commune qui est un acte politique très important. Il faut laisser le temps aux choses".

"C’est un partenariat gagnant-gagnant"

Dans le cadre de cette visite, où il est accompagné par neuf ministres dont, celui du Redressement productif, Arnaud Montebourg, et une délégation de 80 chefs d'entreprises, le Premier ministre a également mis l'accent sur les accords économiques. Une douzaine de contrats seront ainsi signés entre les deux pays au cours de ces deux jours dans les domaines de l’industrie et de la recherche.

Même si la France est toujours le premier investisseur en Algérie, la concurrence d’autres pays se fait de plus en plus forte. La Chine est ainsi devenue, sur les neuf premiers mois de l’année, le premier fournisseur de l’Algérie.

Une situation qui n’inquiète pas, outre mesure, le chef du gouvernement français. "Nous ne sommes pas seulement des fournisseurs, nous sommes aussi des partenaires. La France ne veut pas seulement vendre à l’Algérie des produits ou des équipements, c’est aussi la volonté de créer des entreprises communes", a-t-il expliqué, en prenant l’exemple de sa visite dans l’usine Renault d’Oran, qui produira d’ici quelques mois des voitures "made in Algérie". "C’est un partenariat gagnant-gagnant", a-t-il ajouté.

Jean-Marc Ayrault s’est en outre félicité de la coopération judiciaire entre les deux pays concernant l’affaire des moines de Tibéhirine, assassinés en 1996. Le juge français Jean-Marc Trévidic a en effet reçu en novembre le feu vert des autorités algériennes pour autopsier les têtes des sept victimes. "La justice algérienne s’est engagée à faire son travail, tout cela va dans la bonne direction, dans un climat très apaisé", a souligné le Premier ministre, qui devait aussi s'entretenir dans l'après-midi avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/09/2016 Terrorisme

Marc Sageman : "Il n’y a pas de profil objectif de djihadiste"

Marc Sageman, psychiatre, spécialiste de la violence politique, a travaillé pour la CIA dans les années 1980 au Pakistan. Il revient sur la menace terroriste en Occident et sur...

En savoir plus

26/09/2016 Mali

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

Dans un entretien accordé à France 24 à l’occasion de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, revient sur la situation sécuritaire...

En savoir plus

22/09/2016 Environnement

Ségolène Royal veut "une ratification de l’accord de Paris avant novembre"

À l'occasion de l'Assemblée générale de l'ONU qui se tient cette semaine à New York, plusieurs pays ont ratifié l’accord sur le climat conclu à Paris en décembre 2015. Le texte...

En savoir plus

17/09/2016 Ingrid Betancourt

Ingrid Betancourt : "Les Farc ne seront jamais des citoyens comme les autres"

Après quatre ans de négociation, un accord de paix a été conclu le 24 août entre le gouvernement colombien et la guérilla des Farc. Cet accord, qui doit être signé le 26...

En savoir plus

11/09/2016 Littérature

Salman Rushdie : "Je méprise le burkini, mais il ne regarde pas la police"

À l'occasion de la sortie de son nouveau roman, "Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits", l'écrivain britannique Salman Rushdie évoque, sur France 24, sa vision du monde...

En savoir plus