Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 7h45.

Dernière modification : 07/04/2014

Le président Kagame confie sa vision du génocide rwandais

© Capture d'écran FRANCE 24

Quelques heures avant de mettre en cause la France dans le génocide rwandais, le président Paul Kagame, a livré - pour FRANCE 24 - sa version du drame.

Marc Perelman, envoyé spécial de FRANCE 24 au Rwanda, s’est entretenu avec Paul Kagame, samedi 5 avril, avant que ne soit révélée l’interview de “Jeune Afrique” au cours de laquelle le président rwandais y accuse le gouvernement français d’avoir été “complice et acteur” du génocide qui a fait 800 000 morts, il y a 20 ans. En réponse, François Hollande, qui avait désigné Christiane Taubira pour représenter la France aux commémorations qui auront lieu lundi, a annulé le déplacement de la garde des Sceaux.

Lors de cet entretien, rien ne laissait présager qu’un tel incident diplomatique était sur le point de se produire. Bien au contraire, Paul Kagame s’est plutôt montré indulgent envers Paris : “Je tiens à dire que je n’accuse pas la France ou qui que ce soit. Ce sont les faits historiques qui mettent en lumière l’implication et la responsabilité que certaines personnes peuvent avoir dans la tragédie qui a touché notre pays”. Le président rwandais a également souligné qu’il avait brièvement rencontré François Hollande lors du sommet Europe-Afrique de Bruxelles et qu’à l’issue de cette entrevue il s’était dit “heureux” de voir des dignitaires étrangers se déplacer au Rwanda pour les commémorations du génocide.

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

16/04/2018 Le Renseignement français

"Le renseignement s’est invité dans la vie quotidienne des Français"

Marie-Christine Dupuis-Danon est l’auteur avec Alain Bauer du livre "Les guetteurs, les patrons du renseignement français répondent" (Éd. Odile Jacob), dans lequel onze anciens...

En savoir plus

10/04/2018 Afrique

Messahel : "Alger n’a pas à s’impliquer dans les négociations Polisario - Maroc"

Dans un entretien accordé à France 24, le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, revient sur le conflit du Sahara occidental et sur les accusations du...

En savoir plus

10/04/2018 EUROPE

Gerry Adams à France 24 : "Le Brexit peut être néfaste pour l’Irlande"

À l’occasion des vingt ans de l'accord du Vendredi saint qui a mis un terme à trois décennies de violence en Irlande du Nord, Gerry Adams, l'ancien chef du parti nationaliste...

En savoir plus

07/04/2018 Génocide rwandais

Guillaume Ancel, ancien officier : "Au Rwanda, on a vu le génocide sous nos yeux"

Guillaume Ancel, ancien officier de l'armée française déployée au Rwanda, publie "Rwanda, la fin du silence, témoignage d’un officier français" (Éd. Les Belles Lettres). Il...

En savoir plus

03/04/2018 Antonio Guterres

António Guterres à France 24 : "La paix au Yémen est possible"

Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU, a accordé un entretien à France 24 à l’occasion de la Conférence des donateurs sur le Yémen organisée mardi 3 avril, à Genève. Il...

En savoir plus