Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le lundi et le mercredi à 16h45. Le samedi à 7h45.

L'ENTRETIEN

L'ENTRETIEN

Dernière modification : 07/04/2014

Le président Kagame confie sa vision du génocide rwandais

© Capture d'écran FRANCE 24

Quelques heures avant de mettre en cause la France dans le génocide rwandais, le président Paul Kagame, a livré - pour FRANCE 24 - sa version du drame.

Marc Perelman, envoyé spécial de FRANCE 24 au Rwanda, s’est entretenu avec Paul Kagame, samedi 5 avril, avant que ne soit révélée l’interview de “Jeune Afrique” au cours de laquelle le président rwandais y accuse le gouvernement français d’avoir été “complice et acteur” du génocide qui a fait 800 000 morts, il y a 20 ans. En réponse, François Hollande, qui avait désigné Christiane Taubira pour représenter la France aux commémorations qui auront lieu lundi, a annulé le déplacement de la garde des Sceaux.

Lors de cet entretien, rien ne laissait présager qu’un tel incident diplomatique était sur le point de se produire. Bien au contraire, Paul Kagame s’est plutôt montré indulgent envers Paris : “Je tiens à dire que je n’accuse pas la France ou qui que ce soit. Ce sont les faits historiques qui mettent en lumière l’implication et la responsabilité que certaines personnes peuvent avoir dans la tragédie qui a touché notre pays”. Le président rwandais a également souligné qu’il avait brièvement rencontré François Hollande lors du sommet Europe-Afrique de Bruxelles et qu’à l’issue de cette entrevue il s’était dit “heureux” de voir des dignitaires étrangers se déplacer au Rwanda pour les commémorations du génocide.

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

29/09/2014 Mode

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

Elle figure à la 68e place du classement des cent femmes les plus puissantes du monde en 2014. Diane von Furstenberg célèbre cette année les quarante ans de la création, qui l'a...

En savoir plus

27/09/2014 Front Al-Nosra

Tammam Salam, Premier ministre libanais

Le Premier ministre du Liban, Tammam Salam, a rencontré le groupe international d'appui au Liban en marge de la 69e session de l'Assemblée générale de l'ONU. Sans aide...

En savoir plus

25/09/2014 Réfugiés syriens

Antonio Guterres, Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés

Depuis le début du conflit syrien, le nombre de réfugiés syriens enregistrés par le HCR dépasse les 3 millions. Antonio Guterres, Haut Commissaire des Nations unies pour les...

En savoir plus

23/09/2014 Climat

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

Après l'échec du sommet de Copenhague, la mobilisation est forte autour du nouveau sommet sur le climat qui se tient à New York. Les décideurs politiques du monde seront-ils à la...

En savoir plus

22/09/2014 OMS

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

Depuis le début de l'année, le virus Ebola a provoqué la mort d’au moins 2 630 personnes en Afrique de l'Ouest, principalement en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée. Philippe...

En savoir plus