Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La vie en CDD"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement met-il la pression sur les médias français ?

En savoir plus

FOCUS

Espagne : le difficile combat contre les violences faites aux femmes

En savoir plus

FACE À FACE

Présidence Macron : le début des ennuis ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Wallay", un voyage initiatique au Burkina Faso

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 8h45.

Dernière modification : 07/04/2014

Le président Kagame confie sa vision du génocide rwandais

© Capture d'écran FRANCE 24

Quelques heures avant de mettre en cause la France dans le génocide rwandais, le président Paul Kagame, a livré - pour FRANCE 24 - sa version du drame.

Marc Perelman, envoyé spécial de FRANCE 24 au Rwanda, s’est entretenu avec Paul Kagame, samedi 5 avril, avant que ne soit révélée l’interview de “Jeune Afrique” au cours de laquelle le président rwandais y accuse le gouvernement français d’avoir été “complice et acteur” du génocide qui a fait 800 000 morts, il y a 20 ans. En réponse, François Hollande, qui avait désigné Christiane Taubira pour représenter la France aux commémorations qui auront lieu lundi, a annulé le déplacement de la garde des Sceaux.

Lors de cet entretien, rien ne laissait présager qu’un tel incident diplomatique était sur le point de se produire. Bien au contraire, Paul Kagame s’est plutôt montré indulgent envers Paris : “Je tiens à dire que je n’accuse pas la France ou qui que ce soit. Ce sont les faits historiques qui mettent en lumière l’implication et la responsabilité que certaines personnes peuvent avoir dans la tragédie qui a touché notre pays”. Le président rwandais a également souligné qu’il avait brièvement rencontré François Hollande lors du sommet Europe-Afrique de Bruxelles et qu’à l’issue de cette entrevue il s’était dit “heureux” de voir des dignitaires étrangers se déplacer au Rwanda pour les commémorations du génocide.

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/06/2017 SPORT

Christian Prudhomme : "Le Tour de France est plus qu'une compétition cycliste"

France 24 reçoit le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, qui fête ses dix ans à la tête de la Grande Boucle. Il a cosigné, avec Jean-Paul Olivier, "Le Tour de...

En savoir plus

23/06/2017 Colombie

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

Interviewé par Marc Perelman, le président colombien, actuellement en visite officielle en France dans le cadre de l’Année France-Colombie, s’exprime notamment sur les accords de...

En savoir plus

22/06/2017 Qatar

"Les Émirats sont mal placés pour juger le Qatar en matière de terrorisme"

En pleine crise diplomatique entre Doha et Riyad, le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed ben Abdulrahman ben Jassim Al-Thani, a accordé un entretien exclusif à...

En savoir plus

21/06/2017 Irak

Kurdistan irakien : le référendum d'indépendance, "une décision irréversible"

Dans une interview exclusive accordée à France 24, le président du gouvernement régional du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a affirmé que le référendum sur...

En savoir plus

17/06/2017 Donald Trump

Antony Blinken : "Poutine a tenté de délégitimiser nos institutions"

Antony Blinken, ancien vice-Secrétaire d'État américain, revient sur la supposée ingérence russe dans la présidentielle américaine, sur les premiers pas de Donald Trump, ainsi...

En savoir plus