Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le lundi et le mercredi à 16h45. Le samedi à 7h45.

L'ENTRETIEN

L'ENTRETIEN

Dernière modification : 07/04/2014

Le président Kagame confie sa vision du génocide rwandais

© Capture d'écran FRANCE 24

Quelques heures avant de mettre en cause la France dans le génocide rwandais, le président Paul Kagame, a livré - pour FRANCE 24 - sa version du drame.

Marc Perelman, envoyé spécial de FRANCE 24 au Rwanda, s’est entretenu avec Paul Kagame, samedi 5 avril, avant que ne soit révélée l’interview de “Jeune Afrique” au cours de laquelle le président rwandais y accuse le gouvernement français d’avoir été “complice et acteur” du génocide qui a fait 800 000 morts, il y a 20 ans. En réponse, François Hollande, qui avait désigné Christiane Taubira pour représenter la France aux commémorations qui auront lieu lundi, a annulé le déplacement de la garde des Sceaux.

Lors de cet entretien, rien ne laissait présager qu’un tel incident diplomatique était sur le point de se produire. Bien au contraire, Paul Kagame s’est plutôt montré indulgent envers Paris : “Je tiens à dire que je n’accuse pas la France ou qui que ce soit. Ce sont les faits historiques qui mettent en lumière l’implication et la responsabilité que certaines personnes peuvent avoir dans la tragédie qui a touché notre pays”. Le président rwandais a également souligné qu’il avait brièvement rencontré François Hollande lors du sommet Europe-Afrique de Bruxelles et qu’à l’issue de cette entrevue il s’était dit “heureux” de voir des dignitaires étrangers se déplacer au Rwanda pour les commémorations du génocide.

Par Marc PERELMAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/11/2014 Élection présidentielle tunisienne

Exclusif : Pour Essebsi, "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

Selon les premiers résultats, le chef du parti anti-islamiste Nidaa Tounès, Béji Caïd Essebsi, est arrivé en tête de l’élection présidentielle tunisienne et affrontera le...

En savoir plus

25/11/2014 Moncef Marzouki

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

Alors que Béji Caïd Essebsi, le candidat anti-islamiste, est en tête du premier tour de l’élection présidentielle tunisienne, le président sortant Moncef Marzouki estime sur...

En savoir plus

24/11/2014 Islamophobie

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

Dans son ouvrage "Islamophobie: la contre-enquête" (éd. Plein Jour), dont il est co-auteur avec Isabelle Kersimon, Jean-Christophe Moreau analyse ce phénomène sociologique. Selon...

En savoir plus

22/11/2014 Printemps arabe

"Laisser aux Arabes le temps de découvrir ce que c’est que la démocratie"

Frédéric Encel, professeur de géopolitique à l'Université Paris 8 et maître de conférences à Sciences-Po Paris est l’auteur de l’ouvrage "Géopolitique du Printemps arabe" (PUF).

En savoir plus

20/11/2014 Sénégal

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

A l'occasion de la publication de ses mémoires, Abdou Diouf, ancien président sénégalais (1981-2000) et Secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie...

En savoir plus