Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Quelle stratégie pour les États-Unis sur le continent asiatique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La République des juges ?"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

89ème cérémonie des Oscars : le gotha du cinéma mondial à l'honneur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

États-Unis - Donald Trump : premier discours devant le Congrès

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Emmanuel Macron utilise un vocabulaire émotionnel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : des milliers de déplacés fuyant Boko Haram menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre l’organisation EI : où en sont les offensives ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 7h45.

Dernière modification : 22/01/2016

Habib Essid : "Nous n'avons pas de baguette magique" pour lutter contre le chômage

© France 24

Invité de "L'entretien" de France 24, le Premier ministre tunisien, Habib Essid, a promis que son gouvernement ferait tout ce qu'il peut pour mettre fin à la grave crise sociale que traverse la ville de Kasserine, dans le centre de la Tunisie.

Depuis plusieurs jours, des manifestations contre le chômage secouent la ville de Kasserine, dans le centre de la Tunisie. Cette contestation contre l'exclusion sociale s'est aujourd'hui étendue à de nouvelles villes, dont la capitale Tunis. Face à la dégradation de la situation, le Premier ministre, Habib Essid, a écourté sa visite en Europe.

Reçu sur le plateau de France 24, à Paris, le chef du gouvernement tunisien a expliqué, vendredi 22 janvier, prendre le problème à bras-le-corps. "Nous sommes conscients de notre mission difficile […] et parfaitement au courant de la situation", a-t-il déclaré. "Mais nous sommes une jeune démocratie. Et pendant la jeunesse, il y a une période d’adolescence à traverser", a-t-il ajouté.

Le gouvernement du président Béji Caïd Essebsi a annoncé, mercredi, qu’il allait embaucher plus de 6 000 jeunes actuellement au chômage à Kasserine et lancer des projets de construction. Mais pour cela, il faut laisser du temps au temps, a insisté Habib Essid. "Nous n'avons pas une baguette magique pour donner un emploi à tout le monde en même temps". "Ce qui se passe en Tunisie avec la jeunesse n'est pas récent. Nous héritons de cette situation [...] Les créations d’emplois demandent énormément d’efforts […] Il faut que les gens soient patients."

Habib Essid a insisté sur le fait que le pays doit dans le même temps relever un important défi sécuritaire. La frontière avec la chaotique Libye est assez poreuse et les Tunisiens sont nombreux à rejoindre les rangs de l'organisation de l’État islamique (EI) en Irak et en Syrie. "Ces départs sont le résultat d'un vide […] à cause du manque d'emploi", a-t-il reconnu. "Nous faisons tout notre possible pour que notre jeune démocratie soit une réussite dans la région".

Le taux de chômage en Tunisie a atteint 15,3 % de la population active à la fin 2015, contre 12 % en 2010, et les attentats islamistes qui ont frappé le pays l’an dernier ont pesé sur l’économie, en particulier sur le secteur touristique.

Avant de rejoindre Tunis, Béji Caïd Essebsi a rencontré vendredi le président français à Paris. Les services de François Hollande ont annoncé après leur déjeuner en commun que Paris allait mettre en œuvre un plan de soutien à la Tunisie, à hauteur d'un milliard d'euros sur cinq ans. "Un des axes majeurs de ce plan vise à aider les régions défavorisées et la jeunesse, en mettant l'accent sur l'emploi", a précisé l'Élysée dans un communiqué.

Par Armelle CHARRIER

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/02/2017 Présidentielle française 2017

"Emmanuel Macron utilise un vocabulaire émotionnel"

Cécile Alduy, professeur à l'Université de Stanford, aux États-Unis, et auteure de "Ce qu'ils disent vraiment, les politiques pris aux mots" (Éd. Seuil), a analysé des milliers...

En savoir plus

23/02/2017 Mohamed Ould Abdel Aziz

Ould Abdel Aziz : "En six heures, j’ai convaincu Jammeh de quitter le pouvoir"

Le président de la Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz a joué un rôle clé dans la résolution de la crise en Gambie. Dans cet entretien accordé à France 24, le chef d'État revient...

En savoir plus

18/02/2017 Laïcité

La laïcité, une vieille idée très moderne

Caroline Fourest, auteure et journaliste, souvent interpellée sur les questions de laïcité, vient de publier "Le Génie de la laïcité" (Éd. Grasset). Un livre à la fois historique...

En savoir plus

10/02/2017 Nucléaire iranien

"L'Iran est prêt face aux pressions américaines", dit le conseiller du Guide suprême

Ali Akbar Velayati a été ministre des Affaires étrangères iraniennes durant seize ans, avant de devenir conseiller en politique étrangère du Guide suprême, l’Ayatollah Khamenei....

En savoir plus

07/02/2017 Irak

Exclusif : le chef de l'EI est "isolé et surveillé", selon le Premier ministre irakien

Dans un entretien exclusif accordé à France 24, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi affirme que le chef de l'organisation État islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, est...

En savoir plus