Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigéria : de l’inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Rendez-vous à Bruxelles pour un débat entre eurodéputés et acteurs de la société civile, suivi d’un entretien avec une personnalité européenne de premier plan. Le samedi, à 12h10.

Dernière modification : 20/09/2017

Carles Puigdemont : "La porte est ouverte pour dialoguer avec Madrid"

© Capture d'écran France 24

À dix jours du référendum sur l'autodétermination de la Catalogne jugé illégal par le Conseil constitutionnel, le président du Parlement régional Carles Puigdemont a accordé un entretien à France 24. Il revient notamment sur la crise politique avec le gouvernement de Rajoy et sur les conséquences d'une éventuelle indépendance vis-à-vis de l'Union européenne.

La Catalogne est en ébullition à dix jours du référendum sur l'indépendance de la région, interdit par le gouvernement madrilène. "Nous avons été élus aux élections régionales en 2015 pour organiser ce scrutin", a déclaré Carles Puigdemont, le président de la région interviewé par France 24 mercredi 20 septembre.

L'indépendance de la Catalogne est "une question politique qui ne doit pas être réglée par la justice, la police ou les médias mais par le chef du gouvernement, a-t-il ajouté. Pourquoi Rajoy a-t-il toujours refusé de s’asseoir pour parler de ce sujet ?"

L'arrestation de hauts fonctionnaires catalans, la saisie de 10 millions de bulletins de vote, qui ont provoqué ces dernières heures des manifestations des indépendantistes dans les rues de Barcelone, révèlent, selon Carles Puigdemont, "l'incapacité du Premier ministre espagnol à résoudre à une crise politique sérieuse". "Nous sommes ouverts à entendre les propositions du gouvernement madrilène", a-t-il ajouté.

Par Caroline DE CAMARET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/02/2018 Défense

Défense et sécurité : le couple franco-allemand seul au front ?

Drôle d’ambiance sur le Vieux continent, où les réticences américaines vis-à-vis de l’Otan et le départ des Britanniques de l’UE changent la donne. Désormais, quels sont nos...

En savoir plus

17/02/2018 Otan

Arnaud Danjean : "Les Européens doivent assumer leur sécurité de façon plus autonome"

Arnaud Danjean, député européen Les Républicains, a été fonctionnaire de la DGSE et a opéré dans la Balkans pendant la guerre. Connu pour son expertise, il a présidé la rédaction...

En savoir plus

10/02/2018 Hongrie

Ministre de la Justice hongrois : "Dans une famille, on ne met pas un membre sur le banc des accusés"

Le ministre de la Justice hongrois, László Trócsányi, est l’invité de "Ici l’Europe". La Hongrie a accepté de réécrire les passages de sa réforme constitutionnelle jugés...

En savoir plus

10/02/2018 Parlement européen

Minorités régionales et linguistiques : les oubliées de l'Europe?

Le Parlement européen de Strasbourg vient de voter une résolution sur les minorités régionales et linguistiques, appelant de ses vœux un renforcement de la législation...

En savoir plus

03/02/2018 Agriculture

Quel juste revenu pour les agriculteurs? (Partie 2)

La deuxième partie de notre édition spéciale sur l'agriculture se déroule en France, championne européenne de l’agriculture. Elle représente 17% de la production au sein de...

En savoir plus