Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Laurent Wauquiez : quel projet pour la droite ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sécurité au Sahel : "L'ennemi a évolué, mais nous aussi", estime l'amiral Isnard

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Chilla, un nouveau visage du hip-hop féminin français

En savoir plus

FOCUS

Sénatoriale dans l’Alabama : une élection qui divise sur fond de pédophilie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Super Poutine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'OMC sous la pression des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Laurent Wauquiez, adroit ou à droite?"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RD Congo : 14 Casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Rendez-vous à Bruxelles pour un débat entre eurodéputés et acteurs de la société civile, suivi d’un entretien avec une personnalité européenne de premier plan. Le samedi, à 13h10.

Dernière modification : 20/09/2017

Carles Puigdemont : "La porte est ouverte pour dialoguer avec Madrid"

© Capture d'écran France 24

À dix jours du référendum sur l'autodétermination de la Catalogne jugé illégal par le Conseil constitutionnel, le président du Parlement régional Carles Puigdemont a accordé un entretien à France 24. Il revient notamment sur la crise politique avec le gouvernement de Rajoy et sur les conséquences d'une éventuelle indépendance vis-à-vis de l'Union européenne.

La Catalogne est en ébullition à dix jours du référendum sur l'indépendance de la région, interdit par le gouvernement madrilène. "Nous avons été élus aux élections régionales en 2015 pour organiser ce scrutin", a déclaré Carles Puigdemont, le président de la région interviewé par France 24 mercredi 20 septembre.

L'indépendance de la Catalogne est "une question politique qui ne doit pas être réglée par la justice, la police ou les médias mais par le chef du gouvernement, a-t-il ajouté. Pourquoi Rajoy a-t-il toujours refusé de s’asseoir pour parler de ce sujet ?"

L'arrestation de hauts fonctionnaires catalans, la saisie de 10 millions de bulletins de vote, qui ont provoqué ces dernières heures des manifestations des indépendantistes dans les rues de Barcelone, révèlent, selon Carles Puigdemont, "l'incapacité du Premier ministre espagnol à résoudre à une crise politique sérieuse". "Nous sommes ouverts à entendre les propositions du gouvernement madrilène", a-t-il ajouté.

Par Caroline DE CAMARET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/12/2017 Union européenne

UE-Afrique : un plan Marshall pour le plus jeune continent du monde ?

Les 29 et 30 Novembre 2017 s'est tenu à Abidjan le cinquième sommet entre l'Union européenne et l'Union africaine. L'occasion de faire le point sur les relations entre deux...

En savoir plus

02/12/2017 Union européenne

Joachim Bitterlich : "De nouvelles élections en Allemagne renforceraient l'AfD"

Cette semaine, France 24 et RFI reçoivent l’Allemand Joachim Bitterlich, ancien sherpa du Helmut Kohl. Il commente une actualité foisonnante outre-Rhin, en commençant par les...

En savoir plus

26/11/2017 Union européenne

Sécurité alimentaire : l’Europe, meilleure que les autres continents ? (partie 1)

Alors que les Européens se penchent sur le sort du glyphosate à Bruxelles, lundi 27 novembre, nous vous proposons une émission spéciale sur la qualité de notre alimentation. "Ici...

En savoir plus

26/11/2017 Agriculture

Sécurité alimentaire : l’Europe, meilleure que les autres continents ? (partie 2)

Alors que les Européens se penchent sur le sort du glyphosate à Bruxelles, lundi 27 novembre, nous vous proposons une émission spéciale sur la qualité de notre alimentation. "Ici...

En savoir plus

19/11/2017 Union européenne

Moscovici : "Je veux que le 5 décembre, nous ayons une "liste noire" de paradis fiscaux"

Pierre Moscovici, Commissaire européen aux affaires économiques et financières, revient notamment sur l'affaire des "Paradise papers". Il souhaite que le 5 décembre, une "liste...

En savoir plus