Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ingérence : Les poupées russes du mensonge

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : lancement du parti unifié RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Helsinki : Et Trump céda à Poutine...

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival d'Avignon : les questions de genre sur le devant de la scène

En savoir plus

FOCUS

Le bois de chêne menacé en France ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Retour triomphal des Bleus : "Une histoire de France"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Rencontre avec Poutine : la "trahison ouverte" de Trump

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Mondial-2018 : la sacre des Bleus profite à la Française des Jeux

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec L'Impératrice, la "French touch" fait des petits

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Une personnalité française ou internationale, issue de l’univers économique, culturel, politique ou diplomatique, nous livre son regard sur l’actualité. Le samedi à 7h45.

Dernière modification : 23/10/2017

Corée du Nord : pour Séoul, "il est encore temps" de négocier

© France 24

Le programme nucléaire nord-coréen constitue aujourd'hui la première menace pour la sécurité mondiale, a dit la ministre des Affaires étrangères sud-coréenne Kang Kyung-wha à France 24. Elle a souligné qu'il fallait éviter "une autre guerre dans la péninsule coréenne" et que, même si "le temps nous est compté, il est encore temps d'agir" pour trouver une solution pacifique.

Selon Kang Kyung-wha, l’unité de la communauté internationale est une condition indispensable à l’apaisement, alors même que la Corée du Nord accélère son programme nucléaire et balistique. Elle a qualifié le régime de Pyongyang de "très fébrile", utilisant son programme d'armement comme moyen de "se rassurer".

La ministre considère que les paroles du président américain Donald Trump prouvent sa détermination à trouver une solution à la crise. La menace de l’option militaire et les récents exercices armés constituent quant à eux un moyen de pression sur Pyongyang, pour amener les Nord-Coréens à la table des négociations – c'est là l'objectif de Séoul, et non "l'effondrement du régime" nord-coréen, souligne-t-elle.

Kang Kyung-wha a cependant rejeté la proposition de Trump et du principal parti d'opposition sud-coréen de redéployer les armes nucléaires tactiques américaines, retirées du pays en 1991.

Par Marc PERELMAN

Les archives

12/07/2018 EUROPE

Porochenko : "La position officielle des États-Unis est que la Crimée est ukrainienne"

Dans un entretien réalisé par France 24 lors du sommet de l'Otan, le président ukrainien se déclare certain qu'il n'y aura pas de négociations sur la Crimée entre les présidents...

En savoir plus

09/07/2018 Marc PERELMAN

Président du CICR : "Les accords de rapatriement des Rohingya sont illusoires"

Président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer s’est exprimé depuis Genève pour France 24 sur la situation des Rohingya. De retour de Birmanie et du...

En savoir plus

06/07/2018 Judith GRIMALDI

"La culture n'est pas un rempart suffisant contre le génocide"

Le journaliste et écrivain Alain Genestar vient de publier le livre "Pour mémoire" (éd. Grasset), dans lequel il reprend une interview réalisée pour Paris Match de Simone Veil,...

En savoir plus

05/07/2018 Afrique

Sahara occidental : "Pour le Maroc, le cadre des négociations est celui de l'ONU"

À l'occasion du 31e sommet de l'Union africaine, à Nouakchott, France 24 s'est entretenu avec Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères. Le ministre s'est exprimé...

En savoir plus

24/01/2012 L'Entretien de France 24

Claude Lanzmann, réalisateur du documentaire "Shoah"

Sylvain Attal reçoit Claude Lanzmann, réalisateur de "Shoah", pour discuter de la diffusion de son documentaire par la télévision publique turque. Claude lanzmann salue cette...

En savoir plus