Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Atelier des Lumières offre une vie numérique aux œuvres de Klimt

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Gérard Garouste

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : un printemps pachtoune ?

En savoir plus

MODE

Haute Couture été 2018 : l'obsession asiatique de Julien Fournié

En savoir plus

#ActuElles

Les hommes face à #MeToo : entre soutien et embarras

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 21/05/2014

"Donner des raisons de vivre"

© France 24

Presse internationale, mercredi 21 mai 2014. Au menu de cette revue de presse, l'imposition de la loi martiale en Thaïlande, l'emprise grandissante de Boko Haram au Nigeria et un entretien exclusif avec l'un des auteurs du spectaculaire attentat perpétré le 8 mai à Alep contre l'hôtel Carlton.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.

 
On commence cette revue de presse en Thaïlande, où l’armée a décrété la loi martiale, après des mois de crise et de manifestations antigouvernementales.
 
Les militaires thaïlandais continuent de dire que "déclarer la loi martiale n'est pas un coup d’État", mais que la démarche consiste "à rétablir la paix et l’ordre public". Pustch ? Prélude à un coup d’État ? Pour le site "The Global Post", ce à quoi l’on assiste, c’est le "démembrement, morceau par morceau, de la démocratie thaïlandaise". Une démocratie jusque là moribonde, qui viendrait de recevoir le coup de grâce, quoi qu’en disent les militaires. "Ils ont beau clamer que ce n’est pas un coup d’État, c’en est un - un de plus, pour ce pays qui a connu 18 coups de force militaires, réussis ou avortés, depuis l’instauration de la monarchie constitutionnelle dans les années 30".
 
Du côté du journal thaïlandais "The Nation", le constat est d’ailleurs assez semblable. Le quotidien compare l’intervention des militaires à un médicament destiné à arrêter une diarrhée, un remède qui stopperait le symptôme sans détruire la maladie. "The Nation" égrène les conséquences de la loi martiale : la suspension des libertés civiles, la censure des chaînes d’information, et de la presse, invitée à ne rien imprimer qui soit susceptible d’affecter "la paix et l’ordre". "La loi martiale revient à dire aux Thaïlandais qu’ils ont incapables de résoudre eux-mêmes leurs problèmes".
 
Loi martiale en Thaïlande, et état d’urgence au Nigeria, où un double attentat a frappé hier un marché de Jos, dans le centre du pays. Au moins 118 personnes auraient été tuées. Pour "The Washington Post", ce nouvel attentat prouve, s’il en était besoin, l’emprise grandissante de Boko Haram sur le pays. La secte islamiste n’a pas revendiqué cette attaque, mais pour le journal, le mode opératoire est bien le sien, et cet attentat marquerait l’élargissement de son action à de nouvelle régions, la vile de Jos se trouvant à la limite entre le sud à majorité chrétienne et le nord, davantage musulman.
 
La colère monte contre le gouvernement, et le Nigeria s’interroge sur son avenir. Dans un édito résolument optimiste, le journal nigérian "The Punch" veut croire, malgré tout, à la promesse faite par le président Goodluck Jonathan de débarrasser le pays de Boko Haram, auquel il serait possible de couper la tête, si ce n’est l’herbe sous le pied, en lançant un vrai programme de développement du nord du Nigeria, une région pauvre et reléguée qui n’a jamais bénéficié ni de le manne pétrolière ni du formidable élan économique des dernières années. Le journal évoque le besoin, en particulier, de programmes destinés à favoriser l’éducation, et il parle aussi, de la nécessité pour les musulmans du Nigeria, de ne pas se laisser dicter la définition de leur religion par "des gardiens de la foi musulmane sadiques et auto-proclamés".
 
En Syrie, le régime semble en passe de l’emporter, et il l’emportera peut-être. Mais ses ennemis ont juré de se battre jusqu’au bout. Dans un entretien exclusif accordé au quotidien "The Guardian", l’un des auteurs de l’attaque spectaculaire qui a littéralement pulvérisé l'hôtel Carlton d'Alep le 8 mai dernier, revient sur la façon dont cet attentat a été préparé.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/04/2018 Immigration

Grande-Bretagne : les oubliés de la génération Windrush

Dans cette seconde revue de presse du vendredi 20 avril : le tollé suscité en Grande-Bretagne par l'arrêt des soins d'un immigré de la génération Windrush oubliée par le...

En savoir plus

20/04/2018 Manifestations

"Universités : le ras-le-bol des antibloqueurs"

Dans cette première revue de presse du vendredi 20 avril : le bilan de la journée de mobilisation d'hier en France, le mécontentement sanglant au Nicaragua et la stratégie...

En savoir plus

19/04/2018 Rap

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

Dans cette seconde revue de presse du jeudi 19 avril, la diplomatie "sans but" de Donald Trump vis-à-vis de la Corée du Nord, l'annonce d'élections anticipées en Turquie, les...

En savoir plus

19/04/2018 Angela Merkel

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

Dans la presse, ce jeudi 19 avril, la rencontre entre Emmanuel Macron et Angela Merkel à Berlin, l'appel à la grève générale lancé en France par la CGT, la guerre du "free...

En savoir plus

18/04/2018 Journalisme

Forbidden Stories : "Pour que le travail de Daphne Caruana Galizia ne soit pas perdu"

Dans cette seconde revue de presse du mercredi 18 avril, le collectif Forbidden Stories reprend les enquêtes de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, tuée il y a six...

En savoir plus