Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry, trois corps remontés

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

SPORT

Exploit pour Monfils, Tsonga tranquille à Roland-Garros

© Pierre René-Worms

Vidéo par France 2

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 28/05/2013

Huit joueurs français étaient engagés ce lundi au 1er tour de Roland-Garros. Cinq se sont qualifiés, trois s’arrêtent là. Les heureux élus se nomment Tsonga, Gasquet, Benneteau, Roger-Vasselin et surtout Monfils, auteur d’un exploit face à Berdych.

Il y a 30 ans, Yannick Noah soulevait le trophée à Roland-Garros. Depuis, le tennis français n'est pas parvenu à lui trouver un successeur, que ce soit Porte d'Auteuil ou dans un autre tournoi du Grand Chelem.

Les Français tête de série
  • Jo-Wilfried Tsonga : tête de série n°6
  • Richard Gasquet : tête de série n°7
  • Gilles Simon : tête de série n°16
  • Benoit Paire : tête de série n°24
  • Jérémy Chardy : tête de série n°25
  • Julien Benneteau : tête de série n°30

Pour autant, à l’occasion de cette 83ème édition des Internationaux de France, pas moins de six joueurs français ont un statut de tête de série. Il s’agit d’un record pour les tricolores en Grand Chelem depuis le début de l’ère Open en 1968. Mais l'évocation de Noah et de la longue attente du public français agace prodigieusement Tsonga. "C'est génial, c'est super. On est content que vous nous le répétiez à chaque interview. Maintenant, on serait encore plus content si on pouvait gagner à notre tour", déclarait-il vendredi avec une ironie mordante.

Le Manceau, qui sera la meilleure chance française à Paris, bénéficie en tout cas d’un tableau favorable, évitant les épouvantails Nadal et Djokovic.

Jo-Wilfried Tsonga (6) - Aljaz Bedene 6-2, 6-2, 6-3

Ce lundi, Tsonga a bien débuté son tournoi en disposant en 3 sets et 1h47 du Slovène Aljaz Bedene (80e mondial). "Je suis forcément satisfait du résultat. Mais on peut dire que j’ai presque gagné sans mon service", a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre.

Jo-Wilfried Tsonga exulte !
© Pierre René-Worms

Le Français a certes commis 33 fautes directes et n'a passé que 50% de ses premières balles, mais son entrée en matière reste convaincante. Au 2e tour, Tsonga affrontera Jarko Nieminen, tombeur de Paul Henri-Mathieu.

Paul-Henri Mathieu - Jarkko Nieminen 6-4, 4-6, 7-6, 4-6, 6-2

L’Alsacien, 69e mondial, faisait son come-back à Roland-Garros après sa victoire héroïque face à John Isner l’an dernier (18/16 dans le 5e set). Mais le Français n’a pas connu la même réussite ce lundi. Au terme de 3h42 de jeu acharné, c’est finalement le Finlandais, 38e mondial et quart de finaliste à Monte-Carlo, qui s’est imposé en 5 sets : 6-4, 4-6, 6-7, 6-4, 6-2.

Gaël Monfils - Tomas Berdych (5) 7-6, 6-4, 6-7,6-7, 7-5

Pour son grand retour à Paris, "la Monf" a fait quelque chose d'énorme. L’ex-numéro 7 mondial, forfait l’an dernier pour Roland-Garros, Wimbledon et les JO à cause d’une blessure au genou droit, a disposé du n°6 mondial Tomas Berdych en 5 sets : 7-6, 6-4, 6-7, 6-7, 7-5 en 4h03 ! "Merci au public qui m'a poussé. C'était un match très compliqué. J'ai cru en moi jusqu'au bout et ici c'est magique."

La performance fut de taille face au 5e joueur mondial, d’autant que le Parisien n’avait jamais battu Berdych en 3 confrontations et qu’il se disait "fatigué physiquement et mentalement" après sa finale perdue samedi à Nice. Mais Roland-Garros est le Grand Chelem qui réussit le mieux à Monfils qui rencontrera au 2e tour Ernest Gulbis.

Richard Gasquet (7) - Sergiy Stakhovsky 6-1, 6-4, 6-3

Richard Gasquet a lui déroulé face à l’Ukrainien Sergiy Stakhovsky. Le Biterrois largement favori face au 101e mondial s’est imposé en 1h30 de jeu. "C’est une bonne entrée en matière pour moi, c’est bien pour la suite. Je suis content d’avoir gagné en 3 sets. Je jouais bien aujourd’hui", a indiqué Gasquet après son match. Au prochain tour, il affrontera le vainqueur du match opposant Williams à Pryzysiezny. "J’ai envie de bien faire, mais je ne me met pas de pression excessive. Je veux faire un gros tournoi. Je fais un bon début de saison. Je suis très motivé."

Richard Gasquet au service
© Pierre René-Worms

Gasquet reste sur deux huitièmes de finale consécutifs à Roland-Garros. À 26 ans, le Biterrois a tout de même hérité d’un tableau compliqué qui lui offre théoriquement Stanislas Wawrinka en huitièmes et Nadal en quarts.

Julien Benneteau (30) - Ricardas Berankis 7-6, 6-3, 5-7, 7-6

Ça passe aussi pour Julien Benneteau, mais que ce fut compliqué... Le Français a eu besoin de 5 sets et 3h12 de jeu pour venir à bout du Lituanien Berankis, 22 ans et 67e mondial. "Cela a été dur aujourd’hui. Mais je suis content. Je joue bien au tennis. Il faut continuer comme cela et gommer les petites imperfections. Il faut notamment que je sois meilleur dans l’attitude."

C’est la première fois que Benneteau affrontait celui qui fut sacré champion du monde junior en 2007. "Un joueur pétrit de talent", selon Benneteau qui à 31 ans n’arrive pas dans les meilleures conditions à Roland-Garros. Il restait en effet sur un seul succès pour quatre défaites sur terre battue avant cette rencontre. Il faudra donc monter en puissance lors du prochain tour face à Tobias Kamke s’il souhaite s’offrir un 3e tour de gala face à Roger Federer qu’il a déjà battu à deux reprises.


Edouard Roger-Vasselin - Martin Alund 6-2, 4-6, 6-1, 6-0

À 29 ans, Edouard Roger-Vasselin est en forme et cela se voit. Le natif de Gennevilliers, 65e mondial, le meilleur classement de sa carrière, n’a pas trop souffert face à l’Argentin Martin Alund. Il s’impose en 2h10 et quatre sets (6-2, 4-6, 6-1, 6-0). Au prochain tour, c’est un choc face à l’Espagnol Nicolas Alamgro qui attend le fils de Christophe Roger-Vasselin, demi-finaliste ici à Roland-Garros en 1983.

Pablo Cuevas - Adrian Mannarino  6-3, 2-6, 6-3, 5-7, 7-5

Moins de chance pour Adrien Mannarino. Le Français qui n’avait jamais remporté de match dans le grand tableau de Roland-Garros devra encore patienter. Pourtant, Adrien Mannarino a touché du bout des doigts ce premier succès en se procurant deux balles de matchs face à l’Uruguayen Pablo Cuevas. Le 762e joueur mondial, de retour sur les courts après deux ans d’absence dû à une grave blessure au genou, s’impose finalement en 5 sets et 3h39 de jeu : 6-3, 2-6, 6-3, 5-7, 7-5. Au prochain tour, Cuevas retrouvera un autre Français, Gilles Simon.

Kenny De Schepper - Robin Haase 6-4, 7-6, 2-6, 6-3

Pas de miracle pour Kenny De Schepper face au Néerlandais Robin Haase. Le Français qui faisait cette année sa première apparition dans le tableau final de Roland-Garros s’est accroché avant de céder finalement en 4 sets : 6-4, 7-6, 2-6, 6-3. Le géant (2m03) gaucher n’a donc pas réussi à prendre sa revanche face au 66e mondial qui l’avait battu il y a un peu plus d’un mois à Casablanca.

Première publication : 27/05/2013

  • ROLAND-GARROS

    Rafael Nadal : "J'étais un petit peu nerveux"

    En savoir plus

  • TENNIS - ROLAND-GARROS

    Gilles Simon : "Mon début de match fut catastrophique"

    En savoir plus

  • TENNIS

    Roland-Garros 2013 : Entrée en matière tranquille pour Federer

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)