Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • En direct : Monaco-Leverkusen et les autres matches de la Ligue des champions

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

SPORT

Gilles Simon : "Mon début de match fut catastrophique"

© Pierre René-Worms

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 27/05/2013

Le Français Gilles Simon a souffert pour se hisser au 2e tour de Roland-Garros. Il a fallu 5 sets et plus de 3h au Niçois pour venir à bout de l’ancien n°1 mondial Lleyton Hewitt (3-6 1-6 6-4 6-1 7-5).

Il y a 10 ans, Lleyton Hewitt se hissait au sommet du tennis mondial pour 80 semaines. Il avait alors 22 ans. Mais depuis 2010, l’Australien n’a plus gagné de tournoi et c’est dans le rôle de favori que se présentait aujourd’hui Gilles Simon face au 85e joueur mondial. D’autant qu’en trois face-à-face, le Niçois n’avait jamais perdu un set face à Hewitt.

Lleyton Hewitt
© Pierre René-Worms

Pourtant, se fut loin d’être aisé pour le n°3 français qui a eu besoin de 3h20 et 5 sets pour valider son billet pour le 2e tour. Score final : 3-6 1-6 6-4 6-1 7-5. À noter que c'est la première fois de sa carrière que Gilles Simon remporte un match en ayant été mené deux sets à zéro !


Comment tu expliques ton début de match ?

Gilles Simon : C’était une entame de match catastrophique. Il y avait un peu de tension, ça jouait moins vite. Au final, c’est juste une question de rythme. Quand je joue un peu plus vite, je gagne tous les points et quand je rejoue doucement j’en reperds.

Aujourd’hui cela a été extrêmement dur pendant une heure. Mais je me sentais bien, j’ai pu servir fort pendant 5 sets.

Lleyton Hewitt t’a posé de sérieux problèmes…

Avec Lleyton, c’est souvent un combat du fond du court, un combat que j’avais souvent gagné face à lui tranquillement. Mais aujourd’hui, avec la tension, je n’ai pas bien joué. Paradoxalement, quand il est revenu à 5 partout dans le dernier set, j’étais assez détendu malgré le fait que c’était une fin de match.

Tu sembles affecté par ton mauvais début de match ?

Je suis vraiment très déçu de la manière dont j’ai abordé cette rencontre. J’ai vraiment fait le match que je ne voulais pas faire aujourd’hui. Maintenant c’est fait et je m’en sors bien. Pour la première fois, je gagne un match après avoir été mené 2 sets à 0 donc il restera toujours du positif. Mais je ne suis vraiment pas satisfait de mon entrée de tournoi.

Des choses se sont améliorées dans ton jeu depuis que tu as comme coach Jan de Witt ?

Oui, mon service, mon revers. Mon coup droit c’est une catastrophe, mais on va essayer d’améliorer ça pour la suite.

Justement, pourquoi avoir repris un nouvel entraîneur ?

Car je sentais qu’au niveau de mon jeu, cela se dégradait. Je n’arrivais pas à régler tout seul certaines choses. C’est plus facile avec un œil extérieur. Et c’est l’entraîneur que j’ai trouvé le plus compétent et le plus à même de m’aider dans ma démarche.

Maintenant, j’espère qu’il va me permettre de mieux gérer mes émotions sur le terrain. Ça me met en confiance de savoir qu’il connaît bien mon jeu. Il connaît mes réelles forces et faiblesses sur le terrain.

Première publication : 26/05/2013

  • TENNIS

    Roland-Garros 2013 : Entrée en matière tranquille pour Federer

    En savoir plus

  • ROLAND-GARROS

    Novak Djokovic : "Roland-Garros est mon objectif numéro 1 cette saison"

    En savoir plus

  • TENNIS

    Roland-Garros 2013 : duel attendu entre Nadal et Djokovic

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)