Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : La troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la Maison Blanche

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attaques terroristes en Europe, quelles solutions face à la menace ?

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : les Jeux olympiques des réfugiés

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Le vrai antidote contre l’EI, c’est la culture"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les toits de Paris, un trésor entre ciel et terre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Athènes, la culture plus forte que la crise

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

EDF adopte le projet d'EPR à Hinkley Point, Londres temporise

En savoir plus

LE DÉBAT

Hillary Clinton peut-elle conquérir la Maison Blanche ? (partie 1)

En savoir plus

Tunisie

24h/24, 7j/7, toutes les demi-heures un bulletin d'informations est présenté en direct depuis la rédaction.

La Tunisie s'attaque au fléau des sacs en plastique

24h/24, 7j/7, toutes les demi-heures un bulletin d'informations est présenté en direct depuis la rédaction.

En savoir plus

Voici ce qu'on appelle des sacs plastiques poids légers à usage unique. C'est l'objet quotidien des grandes surfaces et des marchés locaux, où certains en ont même fait un petit commerce. Mais l'activité de ces revendeurs de sacs est aujourd'hui en danger. Mohamed Belarabi : Je vends des sachets car je n'ai aucun travail. Ils interdisent, mais après, ces gens, d'où ils vont manger ? Moi, j'ai 6 enfants ! 1 milliard de sacs plastiques seraient consommé tous les ans en Tunisie dont 80% finissent dans la nature selon le gouvernement. Alors pour combattre la pollution, l'Etat prévoit d'interdire les sacs plastiques non-biodégradables dès 2017. L'interdiction serait aussi un coup dur pour les industriels du secteur. En place depuis une vingtaine d'années, cette entreprise familiale produit 100 tonnes de sacs plastiques par mois. Maher Zouari, PDG de Sacoplast : Nous, on va devoir couper au moins 50% de notre production. On a 60 ouvrières, donc au moins 30 d'entre elles n'auront plus de travail. Pour conserver les emplois, les autorités comptent sur une reconversion des industriels vers une production de sacs durables. Mais l'Etat a du mal à convaincre, même, du côté des écologistes, comme l'association Tunisie Recyclage. Ici dans le Nord de Tunis, des bénévoles récupèrent tous les mois jusqu'à 5 tonnes de déchets. Houssem Hamdi, président de l'association Tunisie Recyclage : Il faut etre clair en termes de loi, c'est bien. Je peux pas contester une loi pareille, on a beosin de ça. Mais d'un autre côté c'est un peu flou, est-ce qu'il y a eu avant une sensibilisation des collectivités et des citoyens pour la réduction de l'utilisation des sacs plastiques ? Ca on a jamais vu ! Qu'est-ce qu'on va faire des sacs plastiques qui trainent ? Aujourd'hui l'Etat rachète le plastique à des collecteurs de rue. Mais à environ 20 centimes d'euro pour un kilo de sachets, la gestion des déchets peine encore à mobiliser les Tunisiens.

La Tunisie s'attaque au fléau des sacs en plastique

Voici ce qu'on appelle des sacs plastiques poids légers à usage unique. C'est l'objet quotidien des grandes surfaces et des marchés locaux, où certains en ont…

En savoir plus