Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Marine Le Pen et Emmanuel Macron ou le bras de fer de la communication politique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marcus Miller sur la scène du festival de jazz de St Louis

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine le Pen et Emmanuel Macron face aux salariés de Whirlpool

En savoir plus

FOCUS

Tchétchénie : des homosexuels persécutés se confient

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Django", "Aurore", "Après la tempête" : les sorties ciné de la semaine

En savoir plus

FACE À FACE

Présidentielle 2017 : deux France en duel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, le président du renoncement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump déclare une guerre commerciale au Canada

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Marine Le Pen, comme si de rien n'était"

En savoir plus

SPORT

Tour de France : jour de gloire pour le Français Christophe Riblon

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 18/07/2013

Le Français Christophe Riblon s’est imposé au sommet de l’Alpe d’Huez lors de l’étape reine du 100e Tour de France. Le coureur de l’équipe AG2R La Mondiale devance l’Américain Tejay Van Garderen (BMC). Christopher Froome reste maillot jaune.

Le Français Christophe Riblon a signé ce jeudi la première victoire tricolore sur ce 100e Tour de France. Et quelle victoire ! Le Picard a remporté l’étape reine de ce Tour 2013 avec la double ascension inédite de l’Alpe d’Huez. Après un succès à Ax-3-Domaines en 2010, le coureur de l’équipe AG2R La Mondiale enregistre une deuxième victoire de prestige dans la Grande Boucle.

"Lever les bras à l'Alpe d'Huez, c'est incroyable !"  

"J'ai été chercher cette victoire à la pédale", s'exclame ému Christophe Riblon à l’arrivée. "Partir de loin était la seule option, je n'allais pas battre Froome dans la montée. J'avais à cœur d'être dans l'échappée. Lever les bras à l'Alpe d'Huez, c'est incroyable !" Incroyable, mais vrai.

Le coureur de 32 ans s’est échappé dès les premiers kilomètres de cette 18e étape en compagnie de huit autres coureurs. Une échappée qui a compté jusqu’à 8 minutes d’avance sur le peloton du maillot jaune Christopher Froome. De quoi aborder dans les meilleures conditions la première ascension de l’Alpe d’ Huez. Dès les premiers lacets de ce parcours mythique, trois coureurs se sont détachés : l’Américain Tejay Van Garderen (BMC), l’Italien Moreno Moser (Cannondale) et Christophe Riblon. Un trio qui passera en tête au sommet, avant de se lancer dans l’ascension puis la descente très sinueuse du col de Sarenne.

Un terrain de jeu propice aux attaques, notamment pour Alberto Contador et Roman Kreuziger, bien décidés à distancer Christopher Froome. Il n’en sera rien. Et c’est avec une avance de 5 minutes sur le groupe des favoris que le trio de tête a abordé la seconde ascension de l’Alpe d’Huez. Van Garderen a alors produit son effort, distançant successivement Moser puis Riblon. Le Français a compté jusqu’à 42 secondes de retard sur l’Américain.

"On a pleuré. C’est des moments inoubliables dans une vie"

"À 5 kilomètres de l'arrivée, je n'y croyais plus trop, je pensais à la deuxième place", avouera même Riblon à l’arrivée. "Mais mon directeur sportif y a cru à mort, il m'a dit que Van Garderen allait coincer... J'avais du mal à le croire. Puis, je l'ai vu devant moi." À l’agonie, le meilleur jeune du Tour 2012 était alors comme scotché à la route. Il restait moins de 2 km à parcourir et Christophe Riblon ne s’est pas posé de question, dépassant irrémédiablement l’Américain.

"C'est la quatrième fois que je suis échappé depuis le début du Tour. Je me suis toujours battu. Cela n'avait pas trop souri jusqu'à présent. C’est inouï"

C’est surtout une belle revanche pour la formation AG2R La Mondiale, meurtrie mercredi par les chutes et l’abandon de leur leader Jean-Christophe Péraud.  "Après la déception d’hier (mercredi ndlr.), aujourd’hui le bonheur", dira le manager de l’équipe savoyarde Vincent Lavenu. "Il n’y a que le sport de haut niveau qui peut procurer ça. On travaille comme des fous pour y arriver. C’est extraordinaire. On a pleuré. C’est des moments inoubliables dans une vie."

Inoubliable pour AG2R La Mondiale et pour Riblon qui devance donc sur la ligne Van Garderen de près d'une minute et Moser de 1’27’’. Le Français succède au sommet de l’Alpe d’Huez à son compatriote Pierre Rolland, dernier vainqueur en 2011.

Quant au maillot jaune, Christopher Froome, il termine 7e de l’étape à 3’18’’ de Riblon. Au classement général, le Britannique accroît son avance sur son dauphin Alberto Contador qui pointe désormais à 5’11’’ de l’Anglais.

Première publication : 18/07/2013

  • TOUR DE FRANCE

    Avis de tempête sur le Tour avec la double ascension de l’Alpe d’Huez

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France : Jean-Christophe Péraud, le Français maudit

    En savoir plus

  • UN TOUR EN FRANCE

    L’Alpe d’Huez et ses 21 virages

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)