Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Loi Macron : la France, impossible à réformer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Dette grecque : que peut faire Alexis Tsipras ?

En savoir plus

#ActuElles

Le combat du Laos contre la mortalité maternelle

En savoir plus

SPORT

"Le Kenyan blanc" Chris Froome veut inspirer des jeunes Africains

© afp

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 19/07/2013

Le maillot jaune du Tour de France Christopher Froome a profité de la 18e étape et de la double ascension inédite de l’Alpe d’Huez le 18 juillet pour conforter sa 1ère place au classement général et rendre hommage à Nelson Mandela.

Christopher Froome, né à Nairobi au Kenya, possède un passeport britannique. Il pourrait tout aussi avoir la nationalité sud-africaine, lui qui a commencé sa carrière et vécu plusieurs années en Afrique du Sud. "Le Kenyan Blanc", comme il est surnommé, garde donc des attaches fortes avec l’Afrique. Il l’a prouvé jeudi à l’arrivée de la 18e étape à l’Alpe d’Huez.

A l’issue d’une journée pourtant difficile pour lui, avec notamment une fringale lors de la 2e ascension de l’Alpe d’Huez, Christopher Froome a salué à sa manière le 95e anniversaire de Nelson Mandela.

"J'aimerais inspirer des jeunes Africains à accomplir leurs rêves"

"C'est l'anniversaire de Nelson Mandela. Et, à ma mesure, moi aussi j'aimerais inspirer des jeunes Africains à accomplir leurs rêves", a ainsi déclaré Froome devant la presse.

Ce n’est pas la première fois que "Froomey" marque son attachement à l’Afrique, lui qui avait succédé en tant que porteur du maillot jaune sur cette 100e Grande Boucle au Sud-Africain Daryl Impey.

Le natif de Nairobi est également revenu devant la presse sur son moment de faiblesse dans la deuxième ascension de l'Alpe d'Huez. Après avoir placé deux accélérations lui permettant de se débarrasser de son plus sérieux rival, Alberto Contador, Christopher Froome a calé.

Fringale pour Froome

Souffrant d'hypoglycémie, le Britannique a demandé à son équipier Richie Porte de lui chercher de quoi se ravitailler auprès de la voiture de son directeur sportif. Une manœuvre normalement interdite lors des 5 derniers km. En lieutenant fidèle, l’Australien s’est pourtant exécuté en allant chercher une barre énergétique pour son leader.

"J'ai commencé à manquer de sucre sur la fin. Ce n’était pas une grosse fringale", a expliqué le Maillot Jaune. "Richie (Porte) m’a bien aidé en me donnant le sucre dont j’avais besoin."

De quoi lui permettre de terminer l’étape dans la roue de Richie Porte en limitant les écarts. Les deux hommes seront toutefois pénalisés de 20 secondes pour ce ravitaillement hors zone jugé illicite par les commissaires.

"Richie Porte est vraiment un garçon super. Il a mis toutes ses ambitions de côté sur cette course pour m'aider à garder ce Maillot jaune sur les épaules, et il a fait un travail vraiment fantastique aujourd'hui. C'était une journée difficile mais je pense qu'au bout du compte, c'est une très bonne journée pour nous, puisque j'augmente mon avance au général."

En effet, malgré la pénalité, Christopher Froome devance désormais son dauphin Alberto Contador de plus de cinq minutes, avant la 19e étape samedi entre Bourg-d’Oisans et le Grand Bornand. Le Colombien Nairo Quintana qui a devancé Froome d’1’06’’ sur la ligne d’arrivée est désormais 3e au général à 21 secondes de Contador.
 

Première publication : 19/07/2013

  • TOUR DE FRANCE

    Christopher Froome, la "suspicion légitime"

    En savoir plus

  • CYLCISME

    Tour de France : jour de gloire pour le Français Christophe Riblon

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France : Jean-Christophe Péraud, le Français maudit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)