Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

SPORT

Rien n'arrête le bolide Froome

© afp

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 10/07/2013

Le maillot jaune Christopher Froome a accentué son avance au classement général après la 11e étape. Le Britannique a devancé ses plus sérieux rivaux de plus de 2 minutes au terme des 33km du contre-la-montre entre Avranches et le Mont-Saint-Michel.

Le Britannique Christopher Froome a une fois de plus assommé la concurrence mercredi au Mont-Saint-Michel. Le maillot jaune termine 2e au pied de "la merveille de l’Occident" en bouclant les 33km du parcours en 36 minutes et 41 secondes. Le natif de Nairobi a flirté avec la victoire jusque dans les derniers mètres, mais s’incline finalement de 12 secondes face à Tony Martin après être passé 1er lors des deux chronos intermédiaires.

À l’arrivée, le "Kenyan Blanc" devance ses plus sérieux rivaux au classement général de plus de 2 minutes. Deux minutes, c’est l’écart avec Alejandro Valverde, Alberto Contador termine lui à 2 minutes et 3 secondes de Froome. Le Belge Bauke Mollema réussit lui à ne concéder qu’1 minute et 53 secondes.

"Il y a Froome et il y a tous les autres"

En soit, le fait que Froome réalise une belle performance sur ce premier contre-la-montre individuel du 100e Tour de France n’est pas surprenant. Le leader de l’équipe Sky est avant tout un rouleur, comme en témoigne sa deuxième place dans le contre-la-montre plat du Tour 2012 ou sa médaille de bronze aux Jeux olympiques 2012. De même, aucun poursuivant du Britannique au classement général n’a pu le devancer en 2013 en contre-la-montre. La logique est donc respectée au Mont-Saint-Michel.

C’est plutôt le faible écart entre Tony Martin et Christopher Froome qui peut surprendre. "Je n’avais jamais pensé que Chris se rapproche autant de moi", dira à ce propos Tony Martin après sa victoire. Le champion du monde de la spécialité ne devance Froome "que" de 12 secondes. Il y a un peu plus d’un mois lors du contre-la-montre du Dauphiné qui ressemblait fortement à celui d’aujourd’hui, Froome avait concédé 51 secondes à Martin. 

"Il y a Froome et il y a tous les autres", a déclaré avec le sourire Alberto Contador à l’issue de ce contre-la-montre. "C’est difficile de le battre." Et cela va l’être encore plus après ce chrono car le premier poursuivant du Britannique au classement général est désormais à 3 minutes 25, il s’agit d’Alejandro Valverde. Le Belge Bauke Mollema est à 3’37'', quant au double vainqueur de la Grande Boucle, Alberto Contador il est à 3’54'' de "Froomey."

Le Britannique peut donc voir venir sereinement d’autant que son lieutenant Richie Porte (Sky) à la dérive dimanche semble avoir retrouvé la forme, en atteste sa 4e place lors de cette 11e étape. L'Australien termine à 1’21’’ de Tony Martin. En tout état de cause, Froome ne devrait pas connaître de grosse frayeur avant le 14 juillet et le très attendu Mont-Ventoux.

Première publication : 10/07/2013

  • TOUR DE FRANCE

    Tony Martin vainqueur du contre-la-montre du Mont-Saint-Michel

    En savoir plus

  • UN TOUR EN FRANCE

    La face cachée du Mont Saint-Michel

    En savoir plus

  • TOUR DE FRANCE

    Le Tour de force de Christopher Froome

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)