Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

SPORT

Tour de France : Jean-Christophe Péraud, le Français maudit

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 17/07/2013

Jean-Christophe Péraud a été contraint à l’abandon après deux chutes survenues à l’occasion de la 17e étape du Tour de France. Neuvième au classement général avant le départ d’Embrun, le Français a la clavicule droite fracturée.

Journée noire pour Jean-Christophe Péraud. Le Français - neuvième et premier tricolore au classement général au départ de l’étape - qui ambitionnait, mardi 16 juillet, de grapiller deux places et ainsi de se rapprocher du Top 5 de ce 100e Tour de France a vu tous ses espoirs s’envoler entre Embrun et Chorges.

Tout a commencé lors de la traditionnelle reconnaissance du parcours ce mercredi matin sur les routes sinueuses des Hautes-Alpes. Alors qu’il abordait la fin de la descente de la côte de Puy-Sanières, Péraud se retrouve à terre, touché dans sa chair. "Je me suis fait piéger dans le dernier virage", expliquera le leader de l’équipe AG2R La Mondiale. "Il y a une fracture de la clavicule droite non déplacée qui devrait me faire souffrir. On va essayer de supporter la douleur." Le coureur souffre également de plaies au niveau de la main, du pouce et du coude.

"Il descend comme un fou"

Mais Jean-Christophe Péraud est tenace. Hors de question pour lui d’abandonner avant une épreuve qu’il affectionne particulièrement, lui l’ancien champion de France du contre-la-montre. Il sert les dents, veut croire en ses chances sur un parcours particulièrement exigeant de 32 km.

Le Toulousain s’élance donc à 16 h 09 motivé comme jamais. Malgré la douleur, Péraud prend tous les risques dans la descente de la première difficulté de la journée, là où quelques heures auparavant il s’était pourtant retrouvé au tapis. De quoi interloquer les autres coureurs comme l’Anglais David Millar qui déclarera sur Twitter : "P…de merde, quelqu'un a utilisé sur Péraud le pistolet des 'Men In Black' qui efface la mémoire après sa chute de ce matin ? Il descend comme un fou !"

Le Français est proche de la sortie de route à plusieurs reprises, mais "Jicé" poursuit son effort solitaire focalisé sur un objectif : rallier l’arrivée sur les rives du splendide lac de Serre-Ponçon. Au sommet de la deuxième difficulté du jour, la côte de Réallon, Péraud réussit même un bon temps malgré son épaule meurtrie. Il est alors 13e à 1'36" du premier. Son pari est alors en passe d’être réussi. Mais la pluie absente des routes du Tour depuis le départ de Porto-Vecchio le 29 juin fait son apparition au plus mauvais moment. Le danger guette !

À moins de 2 km de l'arrivée, Péraud abandonne !

Et c’est à 1 200 mètres de l’arrivée, si près du but, que le médaillé olympique des Jeux olympiques de Pékin 2008 (argent en VTT) va partir à la faute. Fatigué, moins lucide, Jean-Christophe Péraud aborde le dernier virage trop vite. Sa roue avant dérape sur le bitume encore humide et c’est la chute ! La chute finale pour Péraud qui dans les bras de son épouse abandonne.

Chute de Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale)

"Je n'avais pas l'impression de prendre des risques, je descendais à la mesure de ce que je sais faire, mais je me suis fait surprendre par ce virage", dira Péraud, penaud, à l’arrivée. Un final qu’il n’aura donc pas eu l’occasion de franchir à vélo, mais dans la voiture de son directeur sportif Vincent Lavenu, très affecté par l’abandon de son leader.

"Il mérite un grand coup de chapeau pour son courage, son abnégation, son envie de bien faire. Il aurait très bien pu finir dans les dix premiers. Il réalisait un réel exploit pour un garçon touché dans sa chair. Il est retombé sur la clavicule fracturée ce matin. C’est une énorme déception. Mais je tiens à saluer, avant tout, ces coureurs qui sont souvent décriés et qui méritent vraiment un grand coup de chapeau car ce sont des gens courageux…"

Jeudi, au départ de Gap, le premier Français au classement général se nomme Romain Bardet (AG2R La Mondiale). Il est 20e et il dispute son premier Tour de France.

Première publication : 17/07/2013

COMMENTAIRE(S)