Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

SPORT

Tour de France : Jean-Christophe Péraud, le Français maudit

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 17/07/2013

Jean-Christophe Péraud a été contraint à l’abandon après deux chutes survenues à l’occasion de la 17e étape du Tour de France. Neuvième au classement général avant le départ d’Embrun, le Français a la clavicule droite fracturée.

Journée noire pour Jean-Christophe Péraud. Le Français - neuvième et premier tricolore au classement général au départ de l’étape - qui ambitionnait, mardi 16 juillet, de grapiller deux places et ainsi de se rapprocher du Top 5 de ce 100e Tour de France a vu tous ses espoirs s’envoler entre Embrun et Chorges.

Tout a commencé lors de la traditionnelle reconnaissance du parcours ce mercredi matin sur les routes sinueuses des Hautes-Alpes. Alors qu’il abordait la fin de la descente de la côte de Puy-Sanières, Péraud se retrouve à terre, touché dans sa chair. "Je me suis fait piéger dans le dernier virage", expliquera le leader de l’équipe AG2R La Mondiale. "Il y a une fracture de la clavicule droite non déplacée qui devrait me faire souffrir. On va essayer de supporter la douleur." Le coureur souffre également de plaies au niveau de la main, du pouce et du coude.

"Il descend comme un fou"

Mais Jean-Christophe Péraud est tenace. Hors de question pour lui d’abandonner avant une épreuve qu’il affectionne particulièrement, lui l’ancien champion de France du contre-la-montre. Il sert les dents, veut croire en ses chances sur un parcours particulièrement exigeant de 32 km.

Le Toulousain s’élance donc à 16 h 09 motivé comme jamais. Malgré la douleur, Péraud prend tous les risques dans la descente de la première difficulté de la journée, là où quelques heures auparavant il s’était pourtant retrouvé au tapis. De quoi interloquer les autres coureurs comme l’Anglais David Millar qui déclarera sur Twitter : "P…de merde, quelqu'un a utilisé sur Péraud le pistolet des 'Men In Black' qui efface la mémoire après sa chute de ce matin ? Il descend comme un fou !"

Le Français est proche de la sortie de route à plusieurs reprises, mais "Jicé" poursuit son effort solitaire focalisé sur un objectif : rallier l’arrivée sur les rives du splendide lac de Serre-Ponçon. Au sommet de la deuxième difficulté du jour, la côte de Réallon, Péraud réussit même un bon temps malgré son épaule meurtrie. Il est alors 13e à 1'36" du premier. Son pari est alors en passe d’être réussi. Mais la pluie absente des routes du Tour depuis le départ de Porto-Vecchio le 29 juin fait son apparition au plus mauvais moment. Le danger guette !

À moins de 2 km de l'arrivée, Péraud abandonne !

Et c’est à 1 200 mètres de l’arrivée, si près du but, que le médaillé olympique des Jeux olympiques de Pékin 2008 (argent en VTT) va partir à la faute. Fatigué, moins lucide, Jean-Christophe Péraud aborde le dernier virage trop vite. Sa roue avant dérape sur le bitume encore humide et c’est la chute ! La chute finale pour Péraud qui dans les bras de son épouse abandonne.

Chute de Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale)

"Je n'avais pas l'impression de prendre des risques, je descendais à la mesure de ce que je sais faire, mais je me suis fait surprendre par ce virage", dira Péraud, penaud, à l’arrivée. Un final qu’il n’aura donc pas eu l’occasion de franchir à vélo, mais dans la voiture de son directeur sportif Vincent Lavenu, très affecté par l’abandon de son leader.

"Il mérite un grand coup de chapeau pour son courage, son abnégation, son envie de bien faire. Il aurait très bien pu finir dans les dix premiers. Il réalisait un réel exploit pour un garçon touché dans sa chair. Il est retombé sur la clavicule fracturée ce matin. C’est une énorme déception. Mais je tiens à saluer, avant tout, ces coureurs qui sont souvent décriés et qui méritent vraiment un grand coup de chapeau car ce sont des gens courageux…"

Jeudi, au départ de Gap, le premier Français au classement général se nomme Romain Bardet (AG2R La Mondiale). Il est 20e et il dispute son premier Tour de France.

Première publication : 17/07/2013

Comments

COMMENTAIRE(S)