Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

SPORT

Tour de France : Jean-Christophe Péraud, le Français maudit

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 17/07/2013

Jean-Christophe Péraud a été contraint à l’abandon après deux chutes survenues à l’occasion de la 17e étape du Tour de France. Neuvième au classement général avant le départ d’Embrun, le Français a la clavicule droite fracturée.

Journée noire pour Jean-Christophe Péraud. Le Français - neuvième et premier tricolore au classement général au départ de l’étape - qui ambitionnait, mardi 16 juillet, de grapiller deux places et ainsi de se rapprocher du Top 5 de ce 100e Tour de France a vu tous ses espoirs s’envoler entre Embrun et Chorges.

Tout a commencé lors de la traditionnelle reconnaissance du parcours ce mercredi matin sur les routes sinueuses des Hautes-Alpes. Alors qu’il abordait la fin de la descente de la côte de Puy-Sanières, Péraud se retrouve à terre, touché dans sa chair. "Je me suis fait piéger dans le dernier virage", expliquera le leader de l’équipe AG2R La Mondiale. "Il y a une fracture de la clavicule droite non déplacée qui devrait me faire souffrir. On va essayer de supporter la douleur." Le coureur souffre également de plaies au niveau de la main, du pouce et du coude.

"Il descend comme un fou"

Mais Jean-Christophe Péraud est tenace. Hors de question pour lui d’abandonner avant une épreuve qu’il affectionne particulièrement, lui l’ancien champion de France du contre-la-montre. Il sert les dents, veut croire en ses chances sur un parcours particulièrement exigeant de 32 km.

Le Toulousain s’élance donc à 16 h 09 motivé comme jamais. Malgré la douleur, Péraud prend tous les risques dans la descente de la première difficulté de la journée, là où quelques heures auparavant il s’était pourtant retrouvé au tapis. De quoi interloquer les autres coureurs comme l’Anglais David Millar qui déclarera sur Twitter : "P…de merde, quelqu'un a utilisé sur Péraud le pistolet des 'Men In Black' qui efface la mémoire après sa chute de ce matin ? Il descend comme un fou !"

Le Français est proche de la sortie de route à plusieurs reprises, mais "Jicé" poursuit son effort solitaire focalisé sur un objectif : rallier l’arrivée sur les rives du splendide lac de Serre-Ponçon. Au sommet de la deuxième difficulté du jour, la côte de Réallon, Péraud réussit même un bon temps malgré son épaule meurtrie. Il est alors 13e à 1'36" du premier. Son pari est alors en passe d’être réussi. Mais la pluie absente des routes du Tour depuis le départ de Porto-Vecchio le 29 juin fait son apparition au plus mauvais moment. Le danger guette !

À moins de 2 km de l'arrivée, Péraud abandonne !

Et c’est à 1 200 mètres de l’arrivée, si près du but, que le médaillé olympique des Jeux olympiques de Pékin 2008 (argent en VTT) va partir à la faute. Fatigué, moins lucide, Jean-Christophe Péraud aborde le dernier virage trop vite. Sa roue avant dérape sur le bitume encore humide et c’est la chute ! La chute finale pour Péraud qui dans les bras de son épouse abandonne.

Chute de Jean-Christophe Péraud (AG2R La Mondiale)

"Je n'avais pas l'impression de prendre des risques, je descendais à la mesure de ce que je sais faire, mais je me suis fait surprendre par ce virage", dira Péraud, penaud, à l’arrivée. Un final qu’il n’aura donc pas eu l’occasion de franchir à vélo, mais dans la voiture de son directeur sportif Vincent Lavenu, très affecté par l’abandon de son leader.

"Il mérite un grand coup de chapeau pour son courage, son abnégation, son envie de bien faire. Il aurait très bien pu finir dans les dix premiers. Il réalisait un réel exploit pour un garçon touché dans sa chair. Il est retombé sur la clavicule fracturée ce matin. C’est une énorme déception. Mais je tiens à saluer, avant tout, ces coureurs qui sont souvent décriés et qui méritent vraiment un grand coup de chapeau car ce sont des gens courageux…"

Jeudi, au départ de Gap, le premier Français au classement général se nomme Romain Bardet (AG2R La Mondiale). Il est 20e et il dispute son premier Tour de France.

Première publication : 17/07/2013

COMMENTAIRE(S)